Dominica II in Quadragesima ~ Semiduplex I. classis


Ad Matutinum    03-17-2019

Incipit
V. Dómine, lábia +︎ mea apéries.
R. Et os meum annuntiábit laudem tuam.
V. Deus in adjutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adjuvándum me festína.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Laus tibi, Dómine, Rex ætérnæ glóriæ.
Début
V. Seigneur +︎ Vous ouvrirez mes lèvres.
R. Et ma bouche annoncera Votre louange.
V. Dieu venez à mon aide.
R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Louange à Vous Seigneur, Roi d'éternelle gloire.
Invitatorium {Antiphona ex Psalterio secundum tempora}
Ant. Non sit vobis vanum mane súrgere ante lucem: * Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Ant. Non sit vobis vanum mane súrgere ante lucem: * Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Veníte, exsultémus Dómino, jubilémus Deo, salutári nostro: præoccupémus fáciem ejus in confessióne, et in psalmis jubilémus ei.
Ant. Non sit vobis vanum mane súrgere ante lucem: * Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Quóniam Deus magnus Dóminus, et Rex magnus super omnes deos, quóniam non repéllet Dóminus plebem suam: quia in manu ejus sunt omnes fines terræ, et altitúdines móntium ipse cónspicit.
Ant. Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et áridam fundavérunt manus ejus (genuflectitur) veníte, adorémus, et procidámus ante Deum: plorémus coram Dómino, qui fecit nos, quia ipse est Dóminus, Deus noster; nos autem pópulus ejus, et oves páscuæ ejus.
Ant. Non sit vobis vanum mane súrgere ante lucem: * Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Hódie, si vocem ejus audiéritis, nolíte obduráre corda vestra, sicut in exacerbatióne secúndum diem tentatiónis in desérto: ubi tentavérunt me patres vestri, probavérunt et vidérunt ópera mea.
Ant. Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Quadragínta annis próximus fui generatióni huic, et dixi; Semper hi errant corde, ipsi vero non cognovérunt vias meas: quibus jurávi in ira mea; Si introíbunt in réquiem meam.
Ant. Non sit vobis vanum mane súrgere ante lucem: * Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Ant. Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Ant. Non sit vobis vanum mane súrgere ante lucem: * Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Invitatoire {Antienne Du psautier du temps}
Ant. Ne pensez point que ce soit chose vaine de vous lever matin, avant le jour : * Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Ant. Ne pensez point que ce soit chose vaine de vous lever matin, avant le jour : * Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Venez, chantons avec allégresse au Seigneur, faisons monter l'expression d'une joie vers Dieu, notre salut. Hâtons-nous de nous présenter devant Lui avec des louanges et, dans des Psaumes célébrons Sa gloire.
Ant. Ne pensez point que ce soit chose vaine de vous lever matin, avant le jour : * Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au dessus de tous les dieux; parce que le Seigneur ne repoussera pas Son peuple; parce que dans Sa main sont tous les confins de la terre et que Son regard domine les cimes des montagnes.
Ant. Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent. (on se met à genoux) Venez, adorons, prosternons-nous devant Dieu, : et pleurons devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est le Seigneur notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Son pâturage.
Ant. Ne pensez point que ce soit chose vaine de vous lever matin, avant le jour : * Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Aujourd'hui, si vous entendez Sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs, comme il arriva à vos pères dans l'exaspération au jour de la tentation dans le désert, alors qu'ils Me tentèrent, M'éprouvèrent et virent mes œuvres.
Ant. Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Pendant quarante ans, J'ai été proche de cette génération et J'ai dit : Toujours ils errent de cœur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : et Je leur ai juré dans Ma colère, s'ils entreront dans Mon repos.
Ant. Ne pensez point que ce soit chose vaine de vous lever matin, avant le jour : * Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Ant. Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Ant. Ne pensez point que ce soit chose vaine de vous lever matin, avant le jour : * Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Hymnus {ex Psalterio secundum tempora}
Ex more docti mýstico
Servémus hoc jejúnium,
Deno diérum círculo
Ducto quater notíssimo.

Lex et prophétæ prímitus
Hoc prætulérunt, póstmodum
Christus sacrávit, ómnium
Rex atque factor témporum.

Utámur ergo párcius
Verbis, cibis et pótibus,
Somno, jocis, et árctius
Perstémus in custódia.

Vitémus autem nóxia,
Quæ súbruunt mentes vagas:
Nullúmque demus cállidi
Hostis locum tyránnidi.

Flectámus iram víndicem,
Plorémus ante Júdicem,
Clamémus ore súpplici,
Dicámus omnes cérnui:

Nostris malis offéndimus
Tuam, Deus, cleméntiam:
Effúnde nobis désuper,
Remíssor, indulgéntiam.

Meménto quod sumus tui,
Licet cadúci, plásmatis:
Ne des honórem nóminis
Tui, precámur, álteri.

Laxa malum, quod fécimus,
Auge bonum, quod póscimus:
Placére quo tandem tibi
Possímus hic, et pérpetim.

Præsta, beáta Trínitas,
Concéde, simplex Únitas,
Ut fructuósa sint tuis
Jejuniórum múnera.
Amen.
Hymn {Du psautier du temps}
Fidèles à la tradition mystérieuse,
Gardons avec soin ce jeûne célèbre
Qui parcourt le cercle
De dix jours, quatre fois répétés.

La Loi et les Prophètes
L'inaugurèrent autrefois ;
Auteur et roi de toutes les choses créées,
Le Christ daigna lui-même le consacrer.

Soyons donc d'une plus grande réserve
Dans l'usage de la parole, du manger et du boire,
Du sommeil et des délassements,
Veillons plus strictement sur la garde de nous-mêmes.

Evitons ces périls
Où succombe l'âme inattentive ;
Gardons de laisser la moindre entrée
A notre tyran perfide.

Fléchissons la colère vengeresse ;
Pleurons aux pieds de notre Juge ;
Poussons des cris suppliants, et,
Prosternés devant notre juge, disons-lui :

O Dieul par nos péchés,
Nous avons offensé votre clémence ;
Daignez étendre sur nous
Votre pardon

Souvenez-vous que, malgré notre fragilité,
Nous sommes l'œuvre de vos mains ;
Ne cédez pas à un autre
L'honneur de votre Nom.

Pardonnez-nous le mal que nous avons fait ;
Donnez-nous avec abondance la grâce que nous implorons,
Afin que nous puissions vous plaire
Ici-bas tt dans l'éternité.

Trinité bienheureuse,
Unité parfaite,
Rendez profitable à vos fidèles
Le bienfait du Jeûne.
Ainsi soit-il.
Psalmi cum lectionibus {Antiphonæ ex Psalterio secundum tempora}
Nocturn I.
Ant. Beátus vir
Psalmus 1 [1]
1:1 Beátus vir, qui non ábiit in consílio impiórum, et in via peccatórum non stetit, * et in cáthedra pestiléntiæ non sedit:
1:2 Sed in lege Dómini volúntas ejus, * et in lege ejus meditábitur die ac nocte.
1:3 Et erit tamquam lignum, quod plantátum est secus decúrsus aquárum, * quod fructum suum dabit in témpore suo:
1:3 Et fólium ejus non défluet: * et ómnia quæcúmque fáciet, prosperabúntur.
1:4 Non sic ímpii, non sic: * sed tamquam pulvis, quem proícit ventus a fácie terræ.
1:5 Ídeo non resúrgent ímpii in judício: * neque peccatóres in concílio justórum.
1:6 Quóniam novit Dóminus viam justórum: * et iter impiórum períbit.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Beátus vir qui in lege Dómini meditátur.
Psaumes avec lectures {Antiennes Du psautier du temps}
Nocturn I.
Ant. Bienheureux l'homme
Psaume 1 [1]
1:1 Heureux l'homme qui n'a point marché dans le conseil des impies, qui ne s'est pas arrêté dans la voie des pécheurs, * et qui ne s'est point assis dans la chaire de pestilence ;
1:2 Mais qui a ses affections dans la loi du Seigneur, * et qui médite cette loi jour et nuit.
1:3 Il sera comme un arbre planté près d'un cours d'eau, * et qui donne son fruit en son temps,
1:3 Et son feuillage ne tombera pas ; * et tout ce qu'il fera réussira.
1:4 Il n'en est pas ainsi des impies, il n'en est pas ainsi ; * mais ils sont comme la poussière que le vent disperse de dessus la surface du sol.
1:5 C'est pourquoi les impies ne ressusciteront point dans le jugement, * ni les pécheurs dans l'assemblée des justes.
1:6 Car le Seigneur connaît la voie des justes, * et le chemin des impies périra.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Bienheureux l'homme qui médite la loi du Seigneur.
Ant. Servíte Dómino
Psalmus 2 [2]
2:1 Quare fremuérunt gentes: * et pópuli meditáti sunt inánia?
2:2 Astitérunt reges terræ, et príncipes convenérunt in unum * advérsus Dóminum, et advérsus Christum ejus.
2:3 Dirumpámus víncula eórum: * et proiciámus a nobis jugum ipsórum.
2:4 Qui hábitat in cælis, irridébit eos: * et Dóminus subsannábit eos.
2:5 Tunc loquétur ad eos in ira sua, * et in furóre suo conturbábit eos.
2:6 Ego autem constitútus sum Rex ab eo super Sion montem sanctum ejus, * prǽdicans præcéptum ejus.
2:7 Dóminus dixit ad me: * Fílius meus es tu, ego hódie génui te.
2:8 Póstula a me, et dabo tibi gentes hereditátem tuam, * et possessiónem tuam términos terræ.
2:9 Reges eos in virga férrea, * et tamquam vas fíguli confrínges eos.
2:10 Et nunc, reges, intellégite: * erudímini, qui judicátis terram.
2:11 Servíte Dómino in timóre: * et exsultáte ei cum tremóre.
2:12 Apprehéndite disciplínam, nequándo irascátur Dóminus, * et pereátis de via justa.
2:13 Cum exárserit in brevi ira ejus: * beáti omnes qui confídunt in eo.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Servíte Dómino in timóre, et exsultáte ei cum tremóre.
Ant. Servez le Seigneur
Psaume 2 [2]
2:1 Pourquoi les nations ont-elles frémi, * et les peuples ont-ils formé de vains desseins ?
2:2 Les rois de la terre se sont levés, et les princes se sont assemblés * contre le Seigneur et contre Son Christ.
2:3 Rompons leurs liens, * et jetons loin de nous leur joug.
2:4 Celui qui habite dans les cieux Se rira d'eux, * et le Seigneur Se moquera d'eux.
2:5 Alors Il leur parlera dans Sa colère, * et Il les épouvantera dans Sa fureur.
2:6 Pour Moi, J'ai été établi Roi par Lui sur Sion, Sa montagne sainte, * afin d'annoncer Son décret.
2:7 Le Seigneur M'a dit : * Tu es Mon Fils ; Je T'ai engendré aujourd'hui.
2:8 Demande-Moi et Je Te donnerai les nations pour Ton héritage, * et pour Ton domaine les extrémités de la terre.
2:9 Tu les gouverneras avec une verge de fer, * et Tu les briseras comme le vase du potier.
2:10 Et maintenant, ô rois, comprenez ; * instruisez-vous, juges de la terre.
2:11 Servez le Seigneur avec crainte, * et réjouissez-vous en Lui avec tremblement.
2:12 Attachez-vous à la doctrine, de peur que le Seigneur ne S'irrite, * et que vous ne périssiez hors de la voie droite.
2:13 Lorsque bientôt s'enflammera Sa colère, * heureux tous ceux qui ont confiance en Lui.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Servez le Seigneur dans la crainte, et exultez devant lui avec tremblement.
Ant. Exsúrge,
Psalmus 3 [3]
3:2 Dómine, quid multiplicáti sunt qui tríbulant me? * multi insúrgunt advérsum me.
3:3 Multi dicunt ánimæ meæ: * Non est salus ipsi in Deo ejus.
3:4 Tu autem, Dómine, suscéptor meus es, * glória mea, et exáltans caput meum.
3:5 Voce mea ad Dóminum clamávi: * et exaudívit me de monte sancto suo.
3:6 Ego dormívi, et soporátus sum: * et exsurréxi, quia Dóminus suscépit me.
3:7 Non timébo míllia pópuli circumdántis me: * exsúrge, Dómine, salvum me fac, Deus meus.
3:8 Quóniam tu percussísti omnes adversántes mihi sine causa: * dentes peccatórum contrivísti.
3:9 Dómini est salus: * et super pópulum tuum benedíctio tua.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Exsúrge, Dómine, salvum me fac, Deus meus.
Ant. Levez-vous,
Psaume 3 [3]
3:2 Seigneur, pourquoi ceux qui me persécutent se sont-ils multipliés ? * Une multitude s'élève contre moi.
3:3 Beaucoup disent à mon âme : * Il n'y a pas de salut pour elle dans son Dieu.
3:4 Mais Vous, Seigneur, Vous êtes mon protecteur et ma gloire, * et Vous relevez ma tête.
3:5 De ma voix j'ai crié vers le Seigneur, * et Il m'a exaucé du haut de Sa montagne sainte.
3:6 Je me suis endormi, et j'ai été assoupi ; * et je me suis levé, parce que le Seigneur a été mon soutien.
3:7 Je ne craindrai point les milliers d'hommes du peuple qui m'environnent. * Levez-Vous, Seigneur ; sauvez-moi, mon Dieu.
3:8 Car Vous avez frappé tous ceux qui s'opposaient à moi sans raison ; * Vous avez brisé les dents des pécheurs.
3:9 Le salut vient du Seigneur ; * et c'est Vous qui bénissez Votre peuple.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Levez-vous, Seigneur, sauvez-moi, mon Dieu.
V. Ipse liberávit me de láqueo venántium.
R. Et a verbo áspero.
V. C’est lui qui m’a délivré du lacet des chasseurs.
R. Et de l’affaire de ruine.
Pater noster, qui es in cælis, sanctificétur nomen tuum: advéniat regnum tuum: fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. Panem nostrum quotidiánum da nobis hódie: et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris:
V. Et ne nos indúcas in tentatiónem:
R. Sed líbera nos a malo.
Absolutio. Exáudi, Dómine Jesu Christe, preces servórum tuórum, et miserére nobis: Qui cum Patre et Spíritu Sancto vivis et regnas in sǽcula sæculórum. Amen.
Notre Père, qui êtes aux cieux,
Que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive,
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour.
Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés :
V. Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
R. Mais délivrez-nous du mal.
Absolution. Exaucez, Seigneur Jésus-Christ, les prières de vos serviteurs, et ayez pitié de nous, vous qui vivez et régnez avec le Père et le Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

V. Jube, domne, benedícere.
Benedictio. Benedictióne perpétua benedícat nos Pater ætérnus. Amen.

Lectio 1
De libro Génesis
Gen 27:1-10
1 Sénuit autem Isaac, et calligavérunt óculi ejus, et vidére non póterat: vocavítque Esau fílium suum majórem, et dixit ei: Fili mi! Qui respóndit: Adsum.
2 Cui pater: Vides, inquit, quod senúerim et ignórem diem mórtis meæ.
3 Sume arma tua, pháretram, et arcum, et egrédere foras: cumque venátu áliquid apprehénderis,
4 Fac mihi inde pulméntum sicut velle me nosti, et affer ut cómedam: et benedícat tibi ánima mea ántequam móriar.
5 Quod cum audísset Rebécca, et ille abiísset in agrum ut jussiónem patris impléret,
6 Dixit fílio suo Jacob: Audívi patrem tuum loquéntem cum Esau fratre tuo, et dicéntem ei:
7 Affer mihi de venatióne tua, et fac cibos ut cómedam, et benedícam tibi coram Dómino ántequam moriar.
8 Nunc ergo fili mi, acquiésce consíliis meis;
9 Et pergens ad gregem, affer mihi duos hædos óptimos, ut fáciam ex eis escas patri tuo, quibus libénter véscitur:
10 Quas cum intúleris, et coméderit, benedícat tibi priúsquam moriátur.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Tolle arma tua, pháretram et arcum, et affer de venatióne tua, ut cómedam:
* Et benedícat tibi ánima mea.
V. Cumque venátu áliquid attúleris, fac mihi inde pulméntum, ut cómedam.
R. Et benedícat tibi ánima mea.

V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Bénédiction. Que le Père éternel nous bénisse d'une bénédiction perpétuelle. Ainsi soit-il.

Leçon 1
Du livre de la Genèse
Gen 27:1-10
1 Isaac étant devenu vieux, ses yeux s'obscurcirent de telle sorte qu'il ne pouvait plus voir. Il appella donc Esaü son fils aîné, et lui dit : Mon fils. Me voici, dit Esaü.
2 Son père ajouta : Vous voyez que j'ai vieilli, et que j'ignore le jour de ma mort.
3 Prenez vos armes, votre carquois et votre arc, et sortez dehors ; et lorsque vous aurez pris quelque chose à la chasse,
4 Vous me l'apprêterez comme vous savez que je l'aime ; et vous me l'apporterez afin que j'en mange, et que je vous bénisse avant de mourir.
5 Rébecca entendit ces paroles ; et Esaü étant allé dans les champs pour faire ce que son père lui avait commandé,
6 Elle dit a Jacob son fils : J'ai entendu votre père qui parlait à votre frère Esaü, et qui lui disait :
7 Apportez-moi quelque chose de votre chasse, et préparez-moi de quoi manger, afin que je vous bénisse devant le Seigneur avant de mourir.
8 Suivez donc maintenant, mon fils, le conseil que je vais vous donner.
9 Allez-vous-en au troupeau, et apportez-moi deux des meilleurs chevreaux, afin que j'en prépare à votre père une sorte de mets que je sais qu'il aime ;
10 Et qu'après que vous le lui aurez présenté et qu'il en aura mangé, il vous bénisse avant de mourir.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Prends tes armes, ton carquois et ton arc et apporte-moi de ton gibier à manger :
* Et que mon âme te bénisse.
V. Rapporte-moi du produit de ta chasse et fais-en pour moi un mets que je mangerai.
R. Et que mon âme te bénisse.
V. Jube, domne, benedícere.
Benedictio. Unigénitus Dei Fílius nos benedícere et adjuváre dignétur. Amen.

Lectio 2
Gen 27:11-20
11 Cui ille respóndit: Nosti quod Esau frater meus homo pilósus sit, et ego lenis:
12 Si attractáverit me pater meus, et sénserit, tímeo ne putet sibi voluísse illúdere, et indúcam super me maledictiónem pro benedictióne.
13 Ad quem mater: In me sit, ait, ista maledíctio, fili mi: tantum audi vocem meam, et pergens, affer quæ dixi.
14 Abiit, et áttulit, dedítque matri. Parávit illa cibos, sicut velle nóverat patrem illíus.
15 Et véstibus Esau valde bonis, quas apud se habébat domi, índuit eum:
16 Pelliculásque hædórum circúmdedit mánibus, et colli nuda protéxit.
17 Dedítque pulméntum, et panes, quos cóxerat, trádidit.
18 Quibus illátis, dixit: Pater mi! At ille respóndit: Audio. Quis es tu, fili mi?
19 Dixítque Jacob: Ego sum primogénitus tuus Esau: feci sicut præcepísti mihi: surge, sede, et cómede de venatióne mea, ut benedícat mihi ánima tua.
20 Rursúmque Isaac ad fílium suum: Quómodo, inquit, tam cito inveníre potuísti, fili mi? Qui respóndit: Volúntas Dei fuit ut cito occúrreret mihi quod volébam.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Ecce odor fílii mei sicut odor agri pleni, cui benedíxit Dóminus: créscere te fáciat Deus meus sicut arénam maris:
* Et donet tibi de rore cæli benedictiónem.
V. Deus autem omnípotens benedícat tibi, atque multíplicet.
R. Et donet tibi de rore cæli benedictiónem.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Bénédiction. Que le Fils unique de Dieu daigne nous bénir et nous secourir. Ainsi soit-il.

Leçon 2
Gen 27:11-20
11 Jacob lui répondit : Vous savez que mon frère Esaü a le corps velu, et que moi je n'ai pas de poil.
12 Si mon père vient donc à me toucher et qu'il s'en aperçoive, j'ai peur qu'il ne croie que je l'ai voulu tromper, et qu'ainsi je n'attire sur moi sa malédiction au lieu de sa bénédiction.
13 Sa mère lui répondit : Mon fils, je me charge moi-même de cette malédiction : faites seulement ce que je vous conseille, et allez me chercher ce que je vous dis.
14 Il y alla, il l'apporta, et il le donna à sa mère, qui en prépara à manger à son père comme elle savait qu'il l'aimait.
15 Elle fit prendre ensuite à Jacob de très beaux habits d'Esaü, qu'elle gardait elle-même à la maison.
16 Et elle lui mit autour des mains la peau des chevreaux, et lui en couvrit le cou partout où il était découvert.
17 Puis elle lui donna ce qu'elle avait préparé à manger, et les pains qu'elle avait cuits.
18 Jacob porta le tout devant Isaac, et lui dit : Mon père. Je vous entends, dit Isaac. Qui êtes-vous, mon fils ?
19 Jacob lui répondit : Je suis Esaü votre fils aîné. J'ai fait ce que vous m'avez commandé: levez-vous, mettez-vous sur votre séant, et mangez de ma chasse afin que vous me donniez votre bénédiction.
20 Isaac dit encore à son fils : Mais comment avez vous pu, mon fils, en trouver si tôt ? Il lui répondit : Dieu a voulu que ce que je désirais se présentât tout d'un coup à moi.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Voici l’odeur de mon fils, pareille à l’odeur d’un champ fertile que le Seigneur a béni ; que mon Dieu te multiplie, comme le sable de la mer :
* Et qu’il te donne la bénédiction de la rosée du ciel.
V. Oui, que le Dieu tout-puissant te bénisse et te multiplie.
R. Et qu’il te donne la bénédiction de la rosée du ciel.
V. Jube, domne, benedícere.
Benedictio. Spíritus Sancti grátia illúminet sensus et corda nostra. Amen.

Lectio 3
Gen 27:21-29
21 Dixítque Isaac: Accéde huc ut tángam te, fili mi, et probem utrum tu sis fílius meus Esau, an non.
22 Accéssit ille ad patrem, et, palpáto eo, dixit Isaac: Vox quidem, vox Jacob est: sed manus, manus sunt Esau.
23 Et non cognóvit eum, quia pilósæ manus similitúdinem majóris exprésserant. Benedícens ergo illi,
24 Ait: Tu es fílius meus Esau? Respóndit: Ego sum.
25 At ille: Affer mihi, inquit, cibos de venatióne tua, fili mi, ut benedícat tibi ánima mea. Quos cum oblátos comedísset, óbtulit ei étiam vinum. Quo hausto,
26 Dixit ad eum: Accéde ad me, et da mihi ósculum, fili mi.
27 Accéssit, et osculátus est eum. Statímque ut sensit vestimentórum illíus flagrántiam, benedícens illi, ait: Ecce odor fílii mei sicut odor agri pleni, cui benedíxit Dóminus.
28 Det tibi Deus de rore cæli, et de pinguédine terræ abundántiam fruménti et vini.
29 Et sérviant tibi pópuli, et adórent te tribus: esto dóminus fratrum tuórum, et incurvéntur ante te fílii matris tuæ. Qui maledíxerit tibi, sit ille maledíctus: et qui benedíxerit tibi, benedictiónibus repleátur.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Det tibi Deus de rore cæli et de pinguédine terræ abundántiam: sérviant tibi tribus et pópuli:
* Esto dóminus fratrum tuórum.
V. Et incurvéntur ante te fílii matris tuæ.
R. Esto dóminus fratrum tuórum.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Esto dóminus fratrum tuorum.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Bénédiction. Que la grâce du Saint-Esprit illumine nos esprits et nos cœurs. Ainsi soit-il.

Leçon 3
Gen 27:21-29
21 Isaac dit encore : Approchez-vous d'ici, mon fils, afin que je vous touche, et que je reconnaisse si vous êtes mon fils ou non.
22 Jacob s'approcha de son père ; et Isaac, l'ayant tâté, dit : Pour la voix, c'est la voix de Jacob; mais les mains sont les mains d'Esaü.
23 Et il ne le reconnut point, parce que ses mains, étant couvertes de poil, parurent toutes semblables à celle de son aîné. Isaac, le bénissant donc,
24 Lui dit : Etes-vous mon fils Esaü ? Je le suis, répondit Jacob.
25 Mon fils, ajouta Isaac, apportez-moi à manger de votre chasse, afin que je vous bénisse. Jacob lui en présenta ; et après qu'il en eut mangé, il lui présenta aussi du vin qu'il but.
26 Isaac lui dit ensuite : Approchez-vous de moi, mon fils, et venez me baiser.
27 Il s'approcha donc de lui, et le baisa. Et Isaac, aussitôt qu'il eut senti la bonne odeur qui sortait de ses habits, lui dit en le bénissant : L'odeur qui sort de mon fils est semblable à celle d'un champ plein de fleurs que le Seigneur a comblé de ses bénédictions.
28 Que Dieu vous donne une abondance de blé et de vin, de la rosée du ciel et de la graisse de la terre.
29 Que les peuples vous soient assujettis, et que les tribus vous adorent. Soyez le seigneur de vos frères, et que les enfants de votre mère se courbent devant vous. Que celui qui vous maudira, soit maudit lui-même ; et que celui qui vous bénira, soit comblé de bénédictions.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Que Dieu te donne l’abondance de la rosée du ciel et de la graisse de la terre ; que tribus et peuples te servent :
* Sois le seigneur de tes frères.
V. Et que devant toi se courbent les fils de ta mère.
R. Sois le seigneur de tes frères.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit
R. Sois le seigneur de tes frères.
Nocturn II.
Ant. Quam admirábile
Psalmus 8 [4]
8:2 Dómine, Dóminus noster, * quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra!
8:2 Quóniam eleváta est magnificéntia tua, * super cælos.
8:3 Ex ore infántium et lacténtium perfecísti laudem propter inimícos tuos, * ut déstruas inimícum et ultórem.
8:4 Quóniam vidébo cælos tuos, ópera digitórum tuórum: * lunam et stellas, quæ tu fundásti.
8:5 Quid est homo quod memor es ejus? * aut fílius hóminis, quóniam vísitas eum?
8:6 Minuísti eum paulo minus ab Ángelis, glória et honóre coronásti eum: * et constituísti eum super ópera mánuum tuárum.
8:8 Ómnia subjecísti sub pédibus ejus, * oves et boves univérsas: ínsuper et pécora campi.
8:9 Vólucres cæli, et pisces maris, * qui perámbulant sémitas maris.
8:10 Dómine, Dóminus noster, * quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra!
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Quam admirábile est nomen tuum, Dómine, in univérsa terra!
Nocturn II.
Ant. Qu'il est admirable
Psaume 8 [4]
8:2 Seigneur, notre Maître, * que Votre Nom est admirable dans toute la terre !
8:2 Car Votre magnificence est élevée * au-dessus des cieux.
8:3 De la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Vous avez tiré une louange parfaite contre Vos adversaires, * pour détruire l'ennemi, et celui qui veut se venger.
8:4 Quand je considère Vos cieux, qui sont l'ouvrage de Vos doigts, * la lune et les étoiles que Vous avez créées,
8:5 Je m'écrie : Qu'est-ce que l'homme, pour que Vous Vous souveniez de lui ? * ou le fils de l'homme, pour que Vous le visitiez ?
8:6 Vous ne l'avez mis qu'un peu au-dessous des Anges ; Vous l'avez couronné de gloire et d'honneur, * et Vous l'avez établi sur les ouvrages de Vos mains.
8:8 Vous avez mis toutes choses sous ses pieds, * toutes les brebis, et tous les bœufs, et même les animaux des champs,
8:9 Les oiseaux du ciel, et les poissons de la mer, * qui parcourent les sentiers de l'océan.
8:10 Seigneur, notre Maître, * que Votre Nom est admirable dans toute la terre !
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Qu'il est admirable votre nom, Seigneur, par toute la terre !
Ant. Sedísti super thronum
Psalmus 9(2-11) [5]
9:2 Confitébor tibi, Dómine, in toto corde meo: * narrábo ómnia mirabília tua.
9:3 Lætábor et exsultábo in te: * psallam nómini tuo, Altíssime.
9:4 In converténdo inimícum meum retrórsum: * infirmabúntur, et períbunt a fácie tua.
9:5 Quóniam fecísti judícium meum et causam meam: * sedísti super thronum, qui júdicas justítiam.
9:6 Increpásti gentes, et périit ímpius: * nomen eórum delésti in ætérnum, et in sǽculum sǽculi.
9:7 Inimíci defecérunt frámeæ in finem: * et civitátes eórum destruxísti.
9:8 Périit memória eórum cum sónitu: * et Dóminus in ætérnum pérmanet.
9:9 Parávit in judício thronum suum: * et ipse judicábit orbem terræ in æquitáte, judicábit pópulos in justítia.
9:10 Et factus est Dóminus refúgium páuperi: * adjútor in opportunitátibus, in tribulatióne.
9:11 Et sperent in te qui novérunt nomen tuum: * quóniam non dereliquísti quæréntes te, Dómine.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Sedísti super thronum qui júdicas justítiam.
Ant. Vous siégez sur un trône
Psaume 9(2-11) [5]
9:2 Je Vous louerai, Seigneur, de tout mon cœur ; * je raconterai toutes Vos merveilles.
9:3 En Vous je me réjouirai, et me livrerai à l'allégresse ; * je chanterai Votre Nom, ô Très-Haut;
9:4 Parce que Vous avez fait retourner mon ennemi en arrière. * Ils vont être épuisés, et ils périront devant Votre face.
9:5 Car Vous m'avez rendu justice, et Vous avez soutenu ma cause ; * Vous Vous êtes assis sur Votre trône, Vous qui jugez selon le droit.
9:6 Vous avez châtié les nations, et l'impie a péri ; * Vous avez effacé leur Nom à jamais, et pour les siècles des siècles.
9:7 Les glaives de l'ennemi ont perdu leur force pour toujours, * et Vous avez détruit leurs villes.
9:8 Leur mémoire a péri avec fracas ; * mais le Seigneur demeure éternellement.
9:9 Il a préparé Son trône pour le jugement ; * et Il jugera Lui-même l'univers avec équité; Il jugera les peuples avec justice.
9:10 Le Seigneur est devenu le refuge du pauvre, * et Son secours au temps du besoin et de l'affliction.
9:11 Qu'ils espèrent en Vous, ceux qui connaissent Votre Nom ; * car Vous n'avez pas abandonné ceux qui Vous cherchent, Seigneur.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Vous siégez sur un trône vous qui jugez la justice.
Ant. Exsúrge, Dómine,
Psalmus 9(12-21) [6]
9:12 Psállite Dómino, qui hábitat in Sion: * annuntiáte inter gentes stúdia ejus:
9:13 Quóniam requírens sánguinem eórum recordátus est: * non est oblítus clamórem páuperum.
9:14 Miserére mei, Dómine: * vide humilitátem meam de inimícis meis.
9:15 Qui exáltas me de portis mortis, * ut annúntiem omnes laudatiónes tuas in portis fíliæ Sion.
9:16 Exsultábo in salutári tuo: * infíxæ sunt gentes in intéritu, quem fecérunt.
9:16 In láqueo isto, quem abscondérunt, * comprehénsus est pes eórum.
9:17 Cognoscétur Dóminus judícia fáciens: * in opéribus mánuum suárum comprehénsus est peccátor.
9:18 Convertántur peccatóres in inférnum, * omnes gentes quæ obliviscúntur Deum.
9:19 Quóniam non in finem oblívio erit páuperis: * patiéntia páuperum non períbit in finem.
9:20 Exsúrge, Dómine, non confortétur homo: * judicéntur gentes in conspéctu tuo.
9:21 Constítue, Dómine, legislatórem super eos: * ut sciant gentes quóniam hómines sunt.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Exsúrge, Dómine, non præváleat homo.
Ant. Levez-vous, Seigneur,
Psaume 9(12-21) [6]
9:12 Chantez au Seigneur qui habite dans Sion : * annoncez parmi les nations Ses desseins ;
9:13 Car Celui qui recherche le sang versé S'est souvenu de Ses serviteurs ; * Il n'a pas oublié le cri des pauvres.
9:14 Ayez pitié de moi, Seigneur ; * voyez l'humiliation où mes ennemis m'ont réduit,
9:15 Vous qui me retirez des portes de la mort, * pour que j'annonce toutes Vos louanges aux portes de la fille de Sion.
9:16 Je serai transporté de joie à cause du salut que Vous m'aurez procuré. * Les nations se sont enfoncées dans la fosse qu'elles avaient faite.
9:16 Leur pied a été pris * dans le piège qu'elles avaient caché.
9:17 On reconnaîtra le Seigneur qui rend justice ; * le pécheur a été pris dans les œuvres de ses mains.
9:18 Que les pécheurs soient précipités dans l'enfer, * et toutes les nations qui oublient Dieu.
9:19 Car le pauvre ne sera pas en oubli pour toujours ; * la patience des pauvres ne périra pas à jamais.
9:20 Levez-Vous, Seigneur ; que l'homme ne triomphe pas; * que les nations soient jugées devant Votre face.
9:21 Seigneur, imposez-leur un maître, * afin que les peuples sachent qu'ils sont hommes.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Levez-vous, Seigneur, que l'homme ne triomphe pas.
V. Scápulis suis obumbrábit tibi.
R. Et sub pennis ejus sperábis.
V. Sous ses épaules, il t’abritera.
R. Et sous ses ailes, tu auras confiance.
Pater noster, qui es in cælis, sanctificétur nomen tuum: advéniat regnum tuum: fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. Panem nostrum quotidiánum da nobis hódie: et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris:
V. Et ne nos indúcas in tentatiónem:
R. Sed líbera nos a malo.
Absolutio. Ipsíus píetas et misericórdia nos ádjuvet, qui cum Patre et Spíritu Sancto vivit et regnat in sǽcula sæculórum. Amen.
Notre Père, qui êtes aux cieux,
Que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive,
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour.
Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés :
V. Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
R. Mais délivrez-nous du mal.
Absolution. Qu'il nous secoure par sa bonté et sa miséricorde, celui qui, avec le Père et le Saint-Esprit, vit et règne dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

V. Jube, domne, benedícere.
Benedictio. Deus Pater omnípotens sit nobis propítius et clemens. Amen.

Lectio 4
Ex libro sancti Augustíni Epíscopi contra mendacium
Cap. 10, tom. 4; post init.
Jacob quod matre fecit auctore, ut patrem fállere viderétur, si diligenter et fideliter attendátur, non est mendácium, sed mystérium. Quæ si mendacia dixérimus, omnes étiam parabolæ ac figuræ significandárum quarumcúmque rerum, quæ non ad proprietátem accipiéndæ sunt, sed in eis aliud ex alio est intelligéndum, dicéntur esse mendacia: quod absit omníno. Nam qui hoc putat, trópicis étiam tam multis locutiónibus ómnibus potest hanc importare calumniam; ita ut et hæc ipsa, quæ appellátur metáphora, hoc est, de re própria ad rem non propriam verbi alicujus usurpáta translátio, possit ista ratióne mendácium nuncupári.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Dum exíret Jacob de terra sua, vidit glóriam Dei, et ait: Quam terríbilis est locus iste!
* Non est hic áliud, nisi domus Dei, et porta cæli.
V. Vere Deus est in loco isto, et ego nesciébam.
R. Non est hic áliud, nisi domus Dei, et porta cæli.

V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Bénédiction. Que Dieu le Père tout-puissant soit pour nous propice et plein de clémence. Ainsi soit-il.

Leçon 4
Du livre de saint Augustin Évêque contre le mensonge.
Cap. 10, tom. 4 ; post init.
Ce que que fit Jacob sur le conseil de sa mère, de manière, semble-t-il, à tromper son père, considérons-le de près et avec foi. Ce n’est pas un mensonge, mais un mystère. Si nous appelons cela mensonge, toutes les paraboles et les figures qui ont une signification symbolique et ne peuvent se prendre à la lettre, mais font entendre une chose par une autre, devront être appelées mensonges : ce qui est tout à fait inadmissible. Car qui penserait ainsi devrait encore étendre cette injuste condamnation à toutes les expressions figurées qui sont si nombreuses. Ainsi celle-là même qu’on appelle métaphore et qui consiste à transposer un mot de son sens propre à un sens qui ne l’est pas, pourrait, à ce compte, s’appeler un mensonge.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Tandis que Jacob sortait de son pays, il vit la gloire de Dieu et dit : Que ce lieu est terrible !
* Ce lieu n’est autre que la maison de Dieu et la porte du ciel.
V. Vraiment Dieu est en ce lieu, et moi ie l’ignorais.
R. Ce lieu n’est autre que la maison de Dieu et la porte du ciel.
V. Jube, domne, benedícere.
Benedictio. Christus perpétuæ det nobis gáudia vitæ. Amen.

Lectio 5
Quæ significántur enim, útique ipsa dicúntur: putántur autem mendacia, quóniam non ea quæ vere significántur, dicta intelligúntur; sed ea, quæ falsa sunt, dicta esse credúntur. Hoc ut exemplis fiat planius, idípsum quod Jacob fecit, attende. Hædínis certe pellibus membra contéxit. Si causam próximam requirámus, mentitum putábimus: hoc enim fecit, ut putarétur esse qui non erat. Si autem hoc factum ad illud, propter quod significándum revéra factum est, referátur: per hædinas pelles, peccáta; per eum vero, qui eis se opéruit, ille significátus est, qui non sua, sed aliena peccáta portávit.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Si Dóminus Deus meus fúerit mecum in via ista, per quam ego ámbulo, et custodíerit me, et déderit mihi panem ad edéndum, et vestiméntum quo opériar, et revocáverit me cum salúte:
* Erit mihi Dóminus in refúgium, et lapis iste in signum.
V. Surgens ergo mane Jacob, tulit lápidem quem supposúerat cápiti suo, et eréxit in títulum, fundénsque óleum désuper, dixit.
R. Erit mihi Dóminus in refúgium, et lapis iste in signum.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Bénédiction. Que le Christ nous donne les joies de l'éternelle vie. Ainsi soit-il.

Leçon 5
Ce qui est signifié, voilà ce qui précisément est affirmé, et si l’on pense qu’il y a ici des mensonges, c'est qu’on ne comprend pas dans les paroles ce qu’elles signifient en vérité et qu’on croit que ce sont des faussetés. Pour que cela devienne plus clair par des exemples, examinez précisément ce qu’a fait Jacob. Sans doute, il s’est couvert les membres de peaux de chevreaux. Si nous en cherchons la cause immédiate, nous penserons qu’il a menti, puisqu’il a fait cela afin d’être pris pour celui qu’il n’était pas. Mais si l’on rapporte ce fait à ce que sa réalisation devait signifier, les peaux de bouc signifiaient les péchés et celui qui s’en est couvert signifiait celui qui a porté non pas ses propres péchés, mais ceux des autres.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Si le Seigneur mon Dieu est avec moi dans le voyage que j ’entreprends, s’il me garde et me donne du pain à manger, des habits pour me vêtir et s’il me ramène sain et sauf :
* Il me sera, le Seigneur, un refuge, et cette pierre, un signe.
V. Le matin donc, Jacob se leva, prit la pierre qu’il avait posée sous sa tête, l’érigea en stèle de souvenir. et répandant de l’huile par dessus, il dit.
R. Il me sera, le Seigneur, un refuge, et cette pierre, un signe.
V. Jube, domne, benedícere.
Benedictio. Ignem sui amóris accéndat Deus in córdibus nostris. Amen.

Lectio 6
Verax ergo significátio nullo modo mendácium recte dici potest: ut autem in facto, ita et in verbo. Nam cum ei pater dixísset: Quis es tu, fili? ille respóndit: Ego sum Esau primogénitus tuus. Hoc si referátur ad duos illos géminos, mendácium vidébitur: si autem ad illud, propter quod significándum ista gesta díctaque conscripta sunt; ille est hic intelligendus in corpore suo, quod est ejus Ecclésia, qui de hac re loquens, ait: Cum vidéritis Abraham, et Isaac et Jacob et omnes Prophétas in regno Dei, vos autem expelli foras. Et, Venient ab Oriénte et Occidénte, et Aquilóne et Austro, et accúmbent in regno Dei. Et, Ecce sunt novíssimi qui erant primi: et sunt primi, qui erant novíssimi. Sic enim quodámmodo minor majóris primátum frater ábstulit, atque in se tránstulit fratris.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Erit mihi Dóminus in Deum, et lapis iste quem eréxi in títulum, vocábitur domus Dei: et de univérsis quæ déderis mihi,
* Décimas et hóstias pacíficas ófferam tibi.
V. Si revérsus fúero próspere ad domum patris mei.
R. Décimas et hóstias pacíficas ófferam tibi.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Décimas et hóstias pacíficas ófferam tibi.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Bénédiction. Que Dieu daigne allumer dans nos cœurs le feu de son amour. Ainsi soit-il.

Leçon 6
Cette signification véritable ne peut en aucune façon être correctement qualifiée de mensonge, puisqu’elle est vraie en fait et encore quant aux paroles1. Car, lorsque le père demanda : « Qui es-tu, mon fils ? » Celui-ci répondit : « Je suis Esaü ton premier- né. » Rapportez cela aux deux jumeaux, cela paraîtra un mensonge ; rapportez-le à ce que le récit de ces actes et paroles devait signifier, il faudra reconnaître ici, dans son corps qui est son Église, celui qui, parlant de toute cette histoire, dit : Oui, vous verrez Abraham et Isaac et Jacob et toits les prophètes, dans le royaume de Dieu; mais vous3 vous vous verrez chassés dehors. Et : Il en viendra de V Orient et de VOccident et du Nord et du Midi> et ils prendront place au royaume de Dieu. Et : Voici que les premiers sont les derniers et les derniers sont les premiers. C’est ainsi que le frère cadet a en quelque sorte enlevé la primogéniture à l’aîné et se l’est transférée.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Le Seigneur sera mon Dieu, et cette pierre que j’ai érigée en stèle de souvenir, s’appellera maison de Dieu et, de tout ce que vous m’aurez donné,
* Je vous offrirai des dîmes et des sacrifices pacifiques.
V. Si je fais un retour heureux à la maison de mon père.
R. Je vous offrirai des dîmes et des sacrifices pacifiques.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit
R. Je vous offrirai des dîmes et des sacrifices pacifiques.
Nocturn III.
Ant. Ut quid, Dómine,
Psalmus 9(22-32) [7]
9:22 Ut quid, Dómine, recessísti longe, * déspicis in opportunitátibus, in tribulatióne?
9:23 Dum supérbit ímpius, incénditur pauper: * comprehendúntur in consíliis quibus cógitant.
9:24 Quóniam laudátur peccátor in desidériis ánimæ suæ: * et iníquus benedícitur.
9:25 Exacerbávit Dóminum peccátor, * secúndum multitúdinem iræ suæ non quǽret.
9:26 Non est Deus in conspéctu ejus: * inquinátæ sunt viæ illíus in omni témpore.
9:26 Auferúntur judícia tua a fácie ejus: * ómnium inimicórum suórum dominábitur.
9:27 Dixit enim in corde suo: * Non movébor a generatióne in generatiónem sine malo.
9:28 Cujus maledictióne os plenum est, et amaritúdine, et dolo: * sub lingua ejus labor et dolor.
9:29 Sedet in insídiis cum divítibus in occúltis: * ut interfíciat innocéntem.
9:30 Óculi ejus in páuperem respíciunt: * insidiátur in abscóndito, quasi leo in spelúnca sua.
9:30 Insidiátur ut rápiat páuperem: * rápere páuperem, dum áttrahit eum.
9:31 In láqueo suo humiliábit eum: * inclinábit se, et cadet, cum dominátus fúerit páuperum.
9:32 Dixit enim in corde suo: Oblítus est Deus, * avértit fáciem suam ne vídeat in finem.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Ut quid, Dómine, recessísti lónge?
Nocturn III.
Ant. Pourquoi, Seigneur,
Psaume 9(22-32) [7]
9:22 Pourquoi, Seigneur, Vous êtes-Vous retiré au loin, * et dédaignez-Vous de me regarder au temps du besoin et de l'affliction ?
9:23 Tandis que l'impie s'enorgueillit, le pauvre est consumé. * Ils sont pris dans les desseins qu'ils méditent.
9:24 Car le pécheur se glorifie des désirs de son âme, * et le méchant est félicité.
9:25 Le pécheur a irrité le Seigneur ; * à cause de la grandeur de sa colère, il ne se soucie de rien.
9:26 Dieu n'est point devant ses yeux ; * ses voies sont souillées en tout temps.
9:26 Vos jugements sont ôtés de devant sa face ; * il dominera sur tous ses ennemis.
9:27 Car il a dit en son cœur : * Je ne serai point ébranlé de génération en génération, je suis à l'abri du mal.
9:28 Sa bouche est pleine de malédiction, d'amertume et de tromperie ; * sous sa langue sont la peine et la douleur.
9:29 Il est assis en embuscade avec les riches dans des lieux cachés, * afin de tuer l'innocent.
9:30 Ses yeux guettent le pauvre ; * il dresse des embûches en secret, comme un lion dans son repaire.
9:30 Il se tient en embuscade pour enlever le pauvre, * pour enlever le pauvre en l'attirant.
9:31 Il le terrassera dans son filet ; * il se baissera, et il tombera lorsqu'il se sera rendu maître des pauvres.
9:32 Car il a dit en son cœur : Dieu a oublié ; * Il a détourné Son visage, pour ne jamais voir.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Pourquoi, Seigneur, vous tenir à l'écart ?
Ant. Exsúrge,
Psalmus 9(33-39) [8]
9:33 Exsúrge, Dómine Deus, exaltétur manus tua: * ne obliviscáris páuperum.
9:34 Propter quid irritávit ímpius Deum? * dixit enim in corde suo: Non requíret.
9:35 Vides quóniam tu labórem et dolórem consíderas: * ut tradas eos in manus tuas.
9:35 Tibi derelíctus est pauper: * órphano tu eris adjútor.
9:36 Cóntere brácchium peccatóris et malígni: * quærétur peccátum illíus, et non inveniétur.
9:37 Dóminus regnábit in ætérnum, et in sǽculum sǽculi: * períbitis, gentes, de terra illíus.
9:38 Desidérium páuperum exaudívit Dóminus: * præparatiónem cordis eórum audívit auris tua.
9:39 Judicáre pupíllo et húmili, * ut non appónat ultra magnificáre se homo super terram.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Exsúrge, Dómine Deus, exaltétur manus tua.
Ant. Levez-vous,
Psaume 9(33-39) [8]
9:33 Levez-Vous, Seigneur Dieu ; que Votre main s'élève : * n'oubliez pas les pauvres.
9:34 Pourquoi l'impie a-t-il irrité Dieu ? * C'est qu'il a dit en son cœur : Il ne S'en souciera pas.
9:35 Vous le voyez ; car Vous considérez la peine et la douleur, * pour les livrer entre Vos mains.
9:35 C'est à Vous qu'a été laissé le soin du pauvre ; * Vous serez le protecteur de l'orphelin.
9:36 Brisez le bras du pécheur et du méchant ; * on cherchera son péché, et on ne le trouvera pas.
9:37 Le Seigneur régnera éternellement et dans les siècles des siècles ; * et vous, nations, vous disparaîtrez de Sa terre.
9:38 Le Seigneur a exaucé le désir des pauvres ; * Votre oreille a entendu la prière de leur cœur,
9:39 Pour rendre justice à l'orphelin et à l'opprimé, * afin que l'homme n'entreprenne plus de s'élever sur la terre.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Levez-vous, Seigneur Dieu, que soit exaltée votre main.
Ant. Justus Dóminus
Psalmus 10 [9]
10:2 In Dómino confído: quómodo dícitis ánimæ meæ: * Tránsmigra in montem sicut passer?
10:3 Quóniam ecce peccatóres intendérunt arcum, paravérunt sagíttas suas in pháretra, * ut sagíttent in obscúro rectos corde.
10:4 Quóniam quæ perfecísti, destruxérunt: * justus autem quid fecit?
10:5 Dóminus in templo sancto suo, * Dóminus in cælo sedes ejus.
10:5 Óculi ejus in páuperem respíciunt: * pálpebræ ejus intérrogant fílios hóminum.
10:6 Dóminus intérrogat justum et ímpium: * qui autem díligit iniquitátem, odit ánimam suam.
10:7 Pluet super peccatóres láqueos: * ignis, et sulphur, et spíritus procellárum pars cálicis eórum.
10:8 Quóniam justus Dóminus, et justítias diléxit: * æquitátem vidit vultus ejus.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Justus Dóminus et justítiam diléxit.
Ant. Juste est le Seigneur
Psaume 10 [9]
10:2 Je me confie au Seigneur ; comment dites-vous à mon âme : * Emigrez sur la montagne comme un passereau ?
10:3 Car voici que les pécheurs ont tendu leur arc ; ils ont préparé leurs flèches dans leur carquois, * pour tirer dans l'ombre contre ceux qui ont le cœur droit.
10:4 Car ce que vous aviez établi, ils l'ont détruit ; * mais le juste, qu'a-t-il fait ?
10:5 Le Seigneur est dans Son saint temple ; * le Seigneur a Son trône dans le Ciel.
10:5 Ses yeux regardent le pauvre ; * Ses paupières examinent les enfants des hommes.
10:6 Le Seigneur examine le juste et l'impie ; * or celui qui aime l'iniquité hait son âme.
10:7 Il fera pleuvoir des pièges sur les pécheurs ; * le feu, et le soufre, et le vent des tempêtes, sont la part de leur calice.
10:8 Car le Seigneur est juste, et Il aime la justice ; * Son visage contemple l'équité.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Juste est le Seigneur et il aime la justice.
V. Scuto circúmdabit te véritas ejus.
R. Non timébis a timóre noctúrno.
V. D’un bouclier, elle te couvrira, sa vérité.
R. Et tu ne craindras pas la terreur de la nuit.
Pater noster, qui es in cælis, sanctificétur nomen tuum: advéniat regnum tuum: fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. Panem nostrum quotidiánum da nobis hódie: et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris:
V. Et ne nos indúcas in tentatiónem:
R. Sed líbera nos a malo.
Absolutio. A vínculis peccatórum nostrórum absólvat nos omnípotens et miséricors Dóminus. Amen.
Notre Père, qui êtes aux cieux,
Que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive,
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour.
Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés :
V. Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
R. Mais délivrez-nous du mal.
Absolution. Que le Dieu tout-puissant et miséricordieux daigne nous délivrer des liens de nos péchés. Ainsi soit-il.

V. Jube, domne, benedícere.
Benedictio. Evangélica léctio sit nobis salus et protéctio. Amen.

Lectio 7
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum
Matt 17:1-9
In illo témpore: Assúmpsit Jesus Petrum, et Jacóbum, et Joánnem fratrem ejus, et duxit illos in montem excélsum seórsum: et transfigurátus est ante eos. Et réliqua.

De Homilía sancti Leónis Papæ
Ex Homil. de Transfiguratione Domini
Assúmpsit Jesus Petrum, et Jacóbum, et fratrem ejus Joánnem, et conscénso cum eis seórsum monte præcélso, claritátem suæ glóriæ demonstrávit: quia licet intellexíssent in eo majestátem Dei, ipsíus tamen córporis, quo divínitas tegebátur, poténtiam nesciébant. Et ídeo próprie signantérque promíserat, quosdam de astántibus discípulis non prius gustáre mortem, quam vidérent Fílium hóminis veniéntem in regno suo, id est, in régia claritáte, quam spiritáliter ad natúram suscépti hóminis pertinéntem, his tribus viris vóluit esse conspícuam. Nam illam ipsíus Deitátis ineffábilem et inaccessíbilem visiónem, quæ in ætérnam vitam mundis corde servátur, nullo modo mortáli adhuc carne circúmdati intuéri póterant et vidére.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Dixit Angelus ad Jacob:
* Dimítte me, auróra est. Respóndit ei: Non dimíttam te, nisi benedíxeris mihi. Et benedíxit ei in eódem loco.
V. Cumque surrexísset Jacob, ecce vir luctabátur cum eo usque mane: et cum vidéret quod eum superáre non posset, dixit ad eum.
R. Dimítte me, auróra est. Respóndit ei: Non dimíttam te, nisi benedíxeris mihi. Et benedíxit ei in eódem loco.

V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Bénédiction. Que la lecture du saint Evangile nous soit salut et protection. Ainsi soit-il.

Leçon 7
Lecture du saint Évangile selon saint Matthieu
Matt 17:1-9
En ce temps-là, Jésus prit Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les conduisit sur une haute montagne, à l’écart, et il fut transfiguré devant eux. Et le reste.

De l’Homélie de saint Léon Pape
Ex Homil. de Transfiguratióne Dómini
Jésus prit avec lui Pierre et Jacques et son frère Jean puis, ayant avec eux gravi, à l’écart, une haute montagne, il leur manifesta l’éclat de sa gloire. Certes, ils avaient reconnu en lui la majesté de Dieu, mais ils ignoraient la puissance du corps qui couvrait la divinité. Et c’est pourquoi Jésus avait promis en termes formels et précis que certains de ses disciples présents ne goûteraient pas la mort, avant de voir le Fils de l'homme venant en son règne, c’est- à-dire dans la splendeur royale qui appartient spirituellement à la nature de l'homme élevé à l’union hypostatique, et qu’il voulut montrer aux yeux de ces trois hommes. Quant à la vision ineffable et inaccessible de la divinité elle- même, vision réservée pour la vie éternelle aux cœurs purs, ils ne pouvaient aucunement, encore revêtus de leur chair, la regarder et la voir.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. L’Ange dit à Jacob :
* Lâche-moi ; voici l'aurore. Jacob répondit : Je ne te lâcherai point, que tu ne m’aies béni. Et l’Ange le bénit en ce même lieu.
V. Jacob se leva et voici qu’un homme luttait avec lui jusqu’au matin, et se voyant incapable de le vaincre, cet homme lui dit :
R. Lâche-moi ; voici l'aurore. Jacob répondit : Je ne te lâcherai point, que tu ne m’aies béni. Et l’Ange le bénit en ce même lieu.
V. Jube, domne, benedícere.
Benedictio. Divínum auxílium máneat semper nobíscum. Amen.

Lectio 8
Dicénte Patre: Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi bene complácui, ipsum audíte: nonne evidénter audítum est: Hic est Fílius meus, cui ex me et mecum esse sine témpore est? quia nec genitor genito prior, nec génitus est genitore posterior. Hic est Fílius meus, quem a me non séparat Deitas, non dívidit potéstas, non discérnit æternitas. Hic est Fílius meus, non adoptivus, sed proprius: non aliunde creatus, sed ex me génitus: nec de alia natúra mihi factus comparábilis, sed de mea esséntia mihi natus æqualis.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Vidi Dóminum fácie ad fáciem:
* Et salva facta est ánima mea.
V. Et dixit mihi: Nequáquam vocáberis Jacob, sed Israël erit nomen tuum.
R. Et salva facta est ánima mea.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Bénédiction. Que le secours divin demeure toujours avec nous. Ainsi soit-il.

Leçon 8
Lorsque le Père dit : Celui-ci est mon fils bien- aimé en qui je me suis complu écoutez-le, n’est-il pas évident qu’on doit comprendre : Celui-ci est mon Fils auquel il appartient d’être de moi et avec moi, éternellement ? car celui qui engendre n’est pas antérieur à celui qui est engendré, et celui qui est engendré n’est pas postérieur à celui qui engendre. Celui-ci est mon Fils que la divinité ne sépare pas de moi, que la puissance ne divise pas et que l’éternité ne distingue pas. Celui-ci est mon Fils, non pas adoptif, mais au sens propre, non pas créé d’un autre, mais engendré de moi ; non pas d’une autre nature et devenu comparable à moi, mais né de mon essence et égal à moi.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. J’ai vu le Seigneur face à face,
* Et ma vie est restée sauve.
V. Et il m’a dit : Tu ne t’appelleras plus Jacob, mais Israël sera ton nom.
R. Et ma vie est restée sauve.
V. Jube, domne, benedícere.
Benedictio. Ad societátem cívium supernórum perdúcat nos Rex Angelórum. Amen.

Lectio 9
Hic est Fílius meus, per quem ómnia facta sunt, et sine quo factum est nihil: qui ómnia quæ facio, simíliter facit; et quidquid óperor, inseparabíliter mecum atque indifferenter operátur. Hic est Filius meus, qui eam, quam mecum habet æqualitátem, non rapína appétiit, nec usurpatióne præsumpsit: sed manens in forma glóriæ meæ, ut ad reparándum genus humánum exsequerétur commune consílium, usque ad formam servilem inclinávit incommutábilem Deitátem. Hunc ergo, in quo mihi per ómnia bene complaceo, et cujus prædicatióne manifestor, cujus humilitate claríficor, incunctanter audíte: quia ipse est véritas et vita, ipse virtus mea atque sapiéntia.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Cum audísset Jacob quod Esau veníret contra eum, divísit fílios suos et uxóres, dicens: Si percússerit Esau unam turmam, salvábitur áltera.
* Líbera me, Dómine, qui dixísti mihi: * Multiplicábo semen tuum sicut stellas cæli, et sicut arénam maris, quæ præ multitúdine numerári non potest.
V. Dómine, qui dixísti mihi, Revértere in terram nativitátis tuæ: Dómine, qui pascis me a juventúte mea.
R. Líbera me, Dómine, qui dixísti mihi.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Multiplicábo semen tuum sicut stellas cæli, et sicut arénam maris, quæ præ multitúdine numerári non potest.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Bénédiction. Que le Roi des Anges nous fasse parvenir à la société des citoyens célestes. Ainsi soit-il.

Leçon 9
Celui- ci est mon Fils, par lequel tout a été fait et sans lequel rien n’a été fait. Tout ce que je fais, il le fait de même et quelle que soit l’œuvre que j’opère, il l’opère avec moi, par une action inséparable et nullement différente de la mienne. Celui-ci est mon Fils ; il n’a point désiré injustement, ni usurpé présomptueusement son égalité avec moi, mais demeurant dans la nature de ma gloire, il a incliné l’immuable divinité, jusqu’à prendre une nature d’esclave, pour exécuter notre commun dessein de restaurer le genre humain. Celui-ci donc en qui je me complais pour tout, dont la prédication me manifeste, dont l’humilité me glorifie, écoutez-le sans hésitation ; car il est la vérité et la vie, il est ma vertu et ma sagesse.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Quand Jacob eut appris qu’Esaü venait à sa rencontre, il disposa en deux groupes ses fils et ses femmes et il dit : Si Esaü frappe une troupe, l’autre sera sauvée.
* Délivrez- moi, Seigneur, vous qui m’avez dit : * Je multiplierai ta prospérité comme les étoiles du ciel et comme le sable de la mer, innombrable à cause de son immensité.
V. Seigneur qui m'avez dit : Retourne au pays de ta naissance ; Seigneur qui me nourrissez depuis ma jeunesse.
R. Délivrez- moi, Seigneur, vous qui m’avez dit.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit
R. Je multiplierai ta prospérité comme les étoiles du ciel et comme le sable de la mer, innombrable à cause de son immensité.
Reliqua omittuntur, nisi Laudes separandae sint.
Skip the rest, unless praying Lauds separately.
Oratio {ex Proprio de Tempore}
V. Dómine, exáudi oratiónem meam.
R. Et clamor meus ad te véniat.
Orémus.
Deus, qui cónspicis omni nos virtúte destítui: intérius exteriúsque custódi; ut ab ómnibus adversitátibus muniámur in córpore, et a právis cogitatiónibus mundémur in mente.
Per Dóminum nostrum Jesum Christum, Fílium tuum: qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sǽcula sæculórum.
R. Amen.
Oraison {Du Propre du Temps}
V. Seigneur, exaucez ma prière.
R. Et que ma voix aille jusqu'à vous !
Prions.
O Dieu, qui nous voyez démunis de toute force, gardez-nous au dedans et au dehors, afin que notre corps soit défendu contre toute adversité, et notre âme purifiée des mauvaises pensées.
Par Notre Seigneur Jésus Christ, Votre Fils, qui vit et règne avec Vous et le Saint-Esprit, Dieu, maintenant et pour les siècles des siècles.
R. Ainsi soit-il.
Conclusio
V. Dómine, exáudi oratiónem meam.
R. Et clamor meus ad te véniat.
V. Benedicámus Dómino.
R. Deo grátias.
V. Fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace.
R. Amen.
Conclusion
V. Seigneur, exaucez ma prière.
R. Et que ma voix aille jusqu'à vous !
V. Bénissons le Seigneur.
R. Rendons grâces à Dieu.
V. Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix.
R. Ainsi soit-il.

Matutinum    Laudes
Prima    Tertia    Sexta    Nona
Vesperae    Completorium

Options    Sancta Missa    Ordo

Versions
Tridentine 1570
Tridentine 1910
Divino Afflatu
Reduced 1955
Rubrics 1960
1960 Newcalendar
Monastic
Ordo Praedicatorum
Language 2
Latin
Latin-Bea
Deutsch
English
Espanol
Francais
Italiano
Magyar
Polski
Portugues
Polski-Newer
Votive
hodie
Dedicatio
Defunctorum
Parvum B.M.V.

Versions      Credits      Download      Rubrics      Technical      Help