Feria Sexta Quattuor Temporum Quadragesimæ ~ II. classis

Divinum Officium  1960 Newcalendar

03-15-2019

Ad Matutinum

Incipit
V. Dómine, lábia +︎ mea apéries.
R. Et os meum annuntiábit laudem tuam.
V. Deus in adiutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adiuvándum me festína.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Laus tibi, Dómine, Rex ætérnæ glóriæ.
Début
V. Seigneur +︎ Vous ouvrirez mes lèvres.
R. Et ma bouche annoncera Votre louange.
V. Dieu venez à mon aide.
R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.
Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Louange à Vous Seigneur, Roi d'éternelle gloire.
Invitatorium {Antiphona ex Psalterio secundum tempora}
Ant. Non sit vobis vanum mane súrgere ante lucem: * Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Ant. Non sit vobis vanum mane súrgere ante lucem: * Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Veníte, exsultémus Dómino, iubilémus Deo, salutári nostro: præoccupémus fáciem eius in confessióne, et in psalmis iubilémus ei.
Ant. Non sit vobis vanum mane súrgere ante lucem: * Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Quóniam Deus magnus Dóminus, et Rex magnus super omnes deos, quóniam non repéllet Dóminus plebem suam: quia in manu eius sunt omnes fines terræ, et altitúdines móntium ipse cónspicit.
Ant. Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et áridam fundavérunt manus eius (genuflectitur) veníte, adorémus, et procidámus ante Deum: plorémus coram Dómino, qui fecit nos, quia ipse est Dóminus, Deus noster; nos autem pópulus eius, et oves páscuæ eius.
Ant. Non sit vobis vanum mane súrgere ante lucem: * Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Hódie, si vocem eius audiéritis, nolíte obduráre corda vestra, sicut in exacerbatióne secúndum diem tentatiónis in desérto: ubi tentavérunt me patres vestri, probavérunt et vidérunt ópera mea.
Ant. Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Quadragínta annis próximus fui generatióni huic, et dixi; Semper hi errant corde, ipsi vero non cognovérunt vias meas: quibus iurávi in ira mea; Si introíbunt in réquiem meam.
Ant. Non sit vobis vanum mane súrgere ante lucem: * Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Ant. Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Ant. Non sit vobis vanum mane súrgere ante lucem: * Quia promísit Dóminus corónam vigilántibus.
Invitatoire {Antienne Du psautier du temps}
Ant. Ne pensez point que ce soit chose vaine de vous lever matin, avant le jour : * Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Ant. Ne pensez point que ce soit chose vaine de vous lever matin, avant le jour : * Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Venez, chantons avec allégresse au Seigneur, faisons monter l'expression d'une joie vers Dieu, notre salut. Hâtons-nous de nous présenter devant Lui avec des louanges et, dans des Psaumes célébrons Sa gloire.
Ant. Ne pensez point que ce soit chose vaine de vous lever matin, avant le jour : * Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au dessus de tous les dieux; parce que le Seigneur ne repoussera pas Son peuple; parce que dans Sa main sont tous les confins de la terre et que Son regard domine les cimes des montagnes.
Ant. Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent. (on se met à genoux) Venez, adorons, prosternons-nous devant Dieu, : et pleurons devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est le Seigneur notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Son pâturage.
Ant. Ne pensez point que ce soit chose vaine de vous lever matin, avant le jour : * Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Aujourd'hui, si vous entendez Sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs, comme il arriva à vos pères dans l'exaspération au jour de la tentation dans le désert, alors qu'ils Me tentèrent, M'éprouvèrent et virent mes œuvres.
Ant. Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Pendant quarante ans, J'ai été proche de cette génération et J'ai dit : Toujours ils errent de cœur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : et Je leur ai juré dans Ma colère, s'ils entreront dans Mon repos.
Ant. Ne pensez point que ce soit chose vaine de vous lever matin, avant le jour : * Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Ant. Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Ant. Ne pensez point que ce soit chose vaine de vous lever matin, avant le jour : * Car le Seigneur a promis la couronne à ceux qui veillent.
Hymnus {ex Psalterio secundum tempora}
Ex more docti mýstico
Servémus hoc ieiúnium,
Deno diérum círculo
Ducto quater notíssimo.

Lex et prophétæ prímitus
Hoc prætulérunt, póstmodum
Christus sacrávit, ómnium
Rex atque factor témporum.

Utámur ergo párcius
Verbis, cibis et pótibus,
Somno, iocis, et árctius
Perstémus in custódia.

Vitémus autem nóxia,
Quæ súbruunt mentes vagas:
Nullúmque demus cállidi
Hostis locum tyránnidi.

Flectámus iram víndicem,
Plorémus ante Iúdicem,
Clamémus ore súpplici,
Dicámus omnes cérnui:

Nostris malis offéndimus
Tuam, Deus, cleméntiam:
Effúnde nobis désuper,
Remíssor, indulgéntiam.

Meménto quod sumus tui,
Licet cadúci, plásmatis:
Ne des honórem nóminis
Tui, precámur, álteri.

Laxa malum, quod fécimus,
Auge bonum, quod póscimus:
Placére quo tandem tibi
Possímus hic, et pérpetim.

Præsta, beáta Trínitas,
Concéde, simplex Únitas,
Ut fructuósa sint tuis
Ieiuniórum múnera.
Amen.
Hymn {Du psautier du temps}
Fidèles à la tradition mystérieuse,
Gardons avec soin ce jeûne célèbre
Qui parcourt le cercle
De dix jours, quatre fois répétés.

La Loi et les Prophètes
L'inaugurèrent autrefois ;
Auteur et roi de toutes les choses créées,
Le Christ daigna lui-même le consacrer.

Soyons donc d'une plus grande réserve
Dans l'usage de la parole, du manger et du boire,
Du sommeil et des délassements,
Veillons plus strictement sur la garde de nous-mêmes.

Evitons ces périls
Où succombe l'âme inattentive ;
Gardons de laisser la moindre entrée
A notre tyran perfide.

Fléchissons la colère vengeresse ;
Pleurons aux pieds de notre Juge ;
Poussons des cris suppliants, et,
Prosternés devant notre juge, disons-lui :

O Dieul par nos péchés,
Nous avons offensé votre clémence ;
Daignez étendre sur nous
Votre pardon

Souvenez-vous que, malgré notre fragilité,
Nous sommes l'œuvre de vos mains ;
Ne cédez pas à un autre
L'honneur de votre Nom.

Pardonnez-nous le mal que nous avons fait ;
Donnez-nous avec abondance la grâce que nous implorons,
Afin que nous puissions vous plaire
Ici-bas tt dans l'éternité.

Trinité bienheureuse,
Unité parfaite,
Rendez profitable à vos fidèles
Le bienfait du Jeûne.
Ainsi soit-il.
Psalmi cum lectionibus {Antiphonæ ex Psalterio secundum tempora}
Nocturn I
Psaumes avec lectures {Antiennes Du psautier du temps}
Nocturn I
Ant. Suscitávit Dóminus * testimónium in Iacob: et legem pósuit in Israël.
Psalmus 77(1-8) [1]
77:1 Atténdite, pópule meus, legem meam: * inclináte aurem vestram in verba oris mei.
77:2 Apériam in parábolis os meum: * loquar propositiónes ab inítio.
77:3 Quanta audívimus et cognóvimus ea: * et patres nostri narravérunt nobis.
77:4 Non sunt occultáta a fíliis eórum: * in generatióne áltera.
77:4 Narrántes laudes Dómini, et virtútes eius: * et mirabília eius, quæ fecit.
77:5 Et suscitávit testimónium in Iacob: * et legem pósuit in Israël.
77:5 Quanta mandávit pátribus nostris nota fácere ea fíliis suis: * ut cognóscat generátio áltera.
77:6 Fílii qui nascéntur, et exsúrgent, * et narrábunt fíliis suis.
77:7 Ut ponant in Deo spem suam, et non obliviscántur óperum Dei: * et mandáta eius exquírant.
77:8 Ne fiant sicut patres eórum: * generátio prava et exásperans.
77:8 Generátio, quæ non diréxit cor suum: * et non est créditus cum Deo spíritus eius.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Suscitávit Dóminus testimónium in Iacob: et legem pósuit in Israël.
Ant. Le Seigneur a suscité * un témoignage en Jacob : et il a établi une loi en Israël.
Psaume 77(1-8) [1]
77:2 Je vais ouvrir la bouche pour parler en paraboles ; * je dirai ce qui s'est fait dès le commencement;
77:3 Ce que nous avons entendu et appris, * et ce que nos pères nous ont raconté.
77:4 Ils ne l'ont point caché à leurs enfants, * ni à leur postérité.
77:4 Ils ont publié les louanges du Seigneur, les actes de Sa puissance, * et les merveilles qu'Il a accomplies.
77:5 Il a fait une ordonnance dans Jacob, * et établi une loi dans Israël ;
77:5 C'est ce qu'Il a commandé à nos pères de faire connaître à leurs enfants, * afin que la génération suivante l'apprît ;
77:6 Les enfants qui naîtront, et s'élèveront après eux, * le raconteront aussi à leurs enfants,
77:7 Pour qu'ils mettent en Dieu leur espérance, qu'ils n'oublient pas les œuvres de Dieu, * et qu'ils recherchent Ses commandements ;
77:8 De peur qu'ils ne deviennent, comme leurs pères, * une race mauvaise et exaspérante ;
77:8 Une race qui n'a pas gardé son cœur droit, * et dont l'esprit n'est pas resté fidèle à Dieu.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Le Seigneur a suscité un témoignage en Jacob : et il a établi une loi en Israël.
Ant. Coram pátribus eórum * fecit Deus mirabília.
Psalmus 77(9-16) [2]
77:9 Fílii Ephrem intendéntes et mitténtes arcum: * convérsi sunt in die belli.
77:10 Non custodiérunt testaméntum Dei: * et in lege eius noluérunt ambuláre.
77:11 Et oblíti sunt benefactórum eius: * et mirabílium eius quæ osténdit eis.
77:12 Coram pátribus eórum fecit mirabília in terra Ægýpti: * in campo Táneos.
77:13 Interrúpit mare, et perdúxit eos: * et státuit aquas quasi in utre.
77:14 Et dedúxit eos in nube diéi: * et tota nocte in illuminatióne ignis.
77:15 Interrúpit petram in erémo: * et adaquávit eos velut in abýsso multa.
77:16 Et edúxit aquam de petra: * et dedúxit tamquam flúmina aquas.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Coram pátribus eórum fecit Deus mirabília.
Ant. Devant leurs pères * Dieu fit des prodiges.
Psaume 77(9-16) [2]
77:9 Les fils d'Ephraïm, habiles à tendre l'arc et à en tirer, * ont tourné le dos au jour du combat.
77:10 Ils n'ont point gardé l'alliance faite avec Dieu, * et n'ont pas voulu marcher dans Sa loi.
77:11 Ils ont oublié Ses bienfaits, * et les merveilles qu'Il leur avait manifestées.
77:12 Devant leurs pères Il a fait des merveilles dans la terre d'Egypte, * dans la plaine de Tanis.
77:13 Il divisa la mer et les fit passer, * et Il tint les eaux immobiles comme dans une outre.
77:14 Il les conduisit le jour avec la nuée, * et toute la nuit avec un feu brillant.
77:15 Il fendit le rocher dans le désert, * et Il les abreuva, comme s'il y avait eu là des abîmes d'eaux.
77:16 Il fit sortir l'eau du rocher, * et la fit couler comme des fleuves.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Devant leurs pères Dieu fit des prodiges.
Ant. Iánuas cæli apéruit * Dóminus, et pluit illis manna ad manducándum.
Psalmus 77(17-31) [3]
77:17 Et apposuérunt adhuc peccáre ei: * in iram excitavérunt Excélsum in inaquóso.
77:18 Et tentavérunt Deum in córdibus suis, * ut péterent escas animábus suis.
77:19 Et male locúti sunt de Deo: * dixérunt: Numquid póterit Deus paráre mensam in desérto?
77:20 Quóniam percússit petram, et fluxérunt aquæ: * et torréntes inundavérunt.
77:20 Numquid et panem póterit dare, * aut paráre mensam pópulo suo?
77:21 Ídeo audívit Dóminus, et dístulit: * et ignis accénsus est in Iacob, et ira ascéndit in Israël.
77:22 Quia non credidérunt in Deo: * nec speravérunt in salutári eius:
77:23 Et mandávit núbibus désuper: * et iánuas cæli apéruit.
77:24 Et pluit illis manna ad manducándum: * et panem cæli dedit eis.
77:25 Panem Angelórum manducávit homo, * cibária misit eis in abundántia.
77:26 Tránstulit Austrum de cælo: * et indúxit in virtúte sua Áfricum.
77:27 Et pluit super eos sicut púlverem carnes: * et sicut arénam maris volatília pennáta.
77:28 Et cecidérunt in médio castrórum eórum: * circa tabernácula eórum.
77:29 Et manducavérunt, et saturáti sunt nimis, et desidérium eórum áttulit eis: * non sunt fraudáti a desidério suo.
77:30 Adhuc escæ eórum erant in ore ipsórum: * et ira Dei ascéndit super eos.
77:31 Et occídit pingues eórum, * et eléctos Israël impedívit.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Iánuas cæli apéruit Dóminus, et pluit illis manna ad manducándum.
Ant. Le Seigneur ouvrit le portes du ciel,* et il fit pleuvoir la manne pour les nourrir.
Psaume 77(17-31) [3]
77:17 Et ils continuèrent de pécher encore contre Lui, * et ils excitèrent la colère du Très-Haut dans ce lieu aride.
77:18 Et ils tentèrent Dieu dans leurs cœurs, * en Lui demandant des viandes selon leur convoitise.
77:19 Et ils parlèrent mal de Dieu, * et ils dirent : Dieu pourra-t-Il bien préparer une table dans le désert ?
77:20 Sans doute Il a frappé la pierre, et les eaux ont coulé, * et des torrents ont inondé la terre.
77:20 Pourra-t-Il aussi donner du pain, * ou préparer une table à Son peuple ?
77:21 Lorsque le Seigneur eut entendu, Il attendit ; * et un feu s'alluma contre Jacob, et la colère monta contre Israël;
77:22 Parce qu'ils n'avaient pas eu foi en Dieu, * et qu'ils n'avaient pas espéré en Son secours.
77:23 Et Il commanda aux nuées d'en haut, * et Il ouvrit les portes du ciel.
77:24 Et Il fit pleuvoir sur eux la manne pour les nourrir, * et Il leur donna un pain du ciel.
77:25 L'homme mangea le pain des anges ; * Il leur envoya des vivres en abondance.
77:26 Il fit tourner dans le ciel le vent du midi, * et Il envoya par Sa puissance le vent d'Afrique.
77:27 Et Il fit pleuvoir sur eux des viandes comme la poussière, * et les oiseaux ailés comme le sable de la mer.
77:28 Ils tombèrent au milieu de leur camp, * autour de leurs tentes.
77:29 Et ils mangèrent, et furent rassasiés à l'excès, et Il leur accorda ce qu'ils désiraient : * ils ne furent point frustrés de leur désir.
77:30 Les viandes étaient encore dans leur bouche, * lorsque la colère de Dieu s'éleva contre eux.
77:31 Et Il tua les plus robustes d'entre eux, * et Il fit tomber l'élite d'Israël.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Le Seigneur ouvrit le portes du ciel, et il fit pleuvoir la manne pour les nourrir.
Ant. Deus adiútor * est eórum: et Excélsus redémptor eórum est.
Psalmus 77(32-41) [4]
77:32 In ómnibus his peccavérunt adhuc: * et non credidérunt in mirabílibus eius.
77:33 Et defecérunt in vanitáte dies eórum: * et anni eórum cum festinatióne.
77:34 Cum occíderet eos, quærébant eum: * et revertebántur, et dilúculo veniébant ad eum.
77:35 Et rememoráti sunt quia Deus adiútor est eórum: * et Deus excélsus redémptor eórum est.
77:36 Et dilexérunt eum in ore suo, * et lingua sua mentíti sunt ei.
77:37 Cor autem eórum non erat rectum cum eo: * nec fidéles hábiti sunt in testaménto eius.
77:38 Ipse autem est miséricors, et propítius fiet peccátis eórum: * et non dispérdet eos.
77:38 Et abundávit ut avérteret iram suam: * et non accéndit omnem iram suam:
77:39 Et recordátus est quia caro sunt: * spíritus vadens et non rédiens.
77:40 Quóties exacerbavérunt eum in desérto, * in iram concitavérunt eum in inaquóso?
77:41 Et convérsi sunt, et tentavérunt Deum: * et Sanctum Israël exacerbavérunt.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Deus adiútor est eórum: et Excélsus redémptor eórum est.
Ant. Dieu est leur secours * : et le Très Haut leur rédempteur.
Psaume 77(32-41) [4]
77:32 Après tout cela ils péchèrent encore, * et ils n'eurent pas foi en Ses merveilles.
77:33 Alors leurs jours passèrent comme un souffle, * et leurs années précipitèrent leur cours.
77:34 Lorsqu'Il les faisait mourir, ils Le cherchaient, * et ils se retournaient, et ils se hâtaient de revenir à Lui.
77:35 Ils se souvenaient que Dieu était leur défenseur, * et que le Dieu très haut était leur sauveur.
77:36 Mais ils ne L'aimaient que de bouche, * et de leur langue ils Lui mentaient.
77:37 Car leur cœur n'était pas droit avec Lui, * et ils ne furent pas fidèles à Son alliance.
77:38 Mais Il est miséricordieux ; Il pardonnait leurs péchés, * et ne les anéantissait pas.
77:38 Et très souvent Il détourna Son courroux, * et n'alluma point toute Sa colère.
77:39 Il Se souvint qu'ils n'étaient que chair, * un souffle qui passe et ne revient plus.
77:40 Combien de fois ils L'irritèrent dans le désert, * et excitèrent Son courroux dans la plaine aride !
77:41 Et ils recommençaient à tenter Dieu, * et à irriter le Saint d'Israël.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Dieu est leur secours : et le Très Haut leur rédempteur.
Ant. Redémit eos * Dóminus de manu tribulántis.
Psalmus 77(42-58) [5]
77:42 Non sunt recordáti manus eius, * die qua redémit eos de manu tribulántis.
77:43 Sicut pósuit in Ægýpto signa sua, * et prodígia sua in campo Táneos.
77:44 Et convértit in sánguinem flúmina eórum: * et imbres eórum, ne bíberent.
77:45 Misit in eos cœnomyíam, et comédit eos: * et ranam, et dispérdidit eos.
77:46 Et dedit ærúgini fructus eórum: * et labóres eórum locústæ.
77:47 Et occídit in grándine víneas eórum: * et moros eórum in pruína.
77:48 Et trádidit grándini iuménta eórum: * et possessiónem eórum igni.
77:49 Misit in eos iram indignatiónis suæ: * indignatiónem, et iram, et tribulatiónem: immissiónes per ángelos malos.
77:50 Viam fecit sémitæ iræ suæ, non pepércit a morte animábus eórum: * et iuménta eórum in morte conclúsit.
77:51 Et percússit omne primogénitum in terra Ægýpti: * primítias omnis labóris eórum in tabernáculis Cham.
77:52 Et ábstulit sicut oves pópulum suum: * et perdúxit eos tamquam gregem in desérto.
77:53 Et dedúxit eos in spe, et non timuérunt: * et inimícos eórum opéruit mare.
77:54 Et indúxit eos in montem sanctificatiónis suæ: * montem, quem acquisívit déxtera eius.
77:54 Et eiécit a fácie eórum gentes: * et sorte divísit eis terram in funículo distributiónis.
77:55 Et habitáre fecit in tabernáculis eórum: * tribus Israël.
77:56 Et tentavérunt, et exacerbavérunt Deum excélsum: * et testimónia eius non custodiérunt.
77:57 Et avertérunt se, et non servavérunt pactum: * quemádmodum patres eórum convérsi sunt in arcum pravum.
77:58 In iram concitavérunt eum in cóllibus suis: * et in sculptílibus suis ad æmulatiónem eum provocavérunt.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Redémit eos Dóminus de manu tribulántis.
Ant. Le Seigneur les a délivrés * de la main qui les accablait.
Psaume 77(42-58) [5]
77:42 Ils ne se souvinrent point * de ce que Sa main avait fait au jour où Il les délivra des mains de l'oppresseur,
77:43 Lorsqu'Il fit éclater Ses signes en Egypte, * et Ses prodiges dans la plaine de Tanis.
77:44 Il changea en sang leurs fleuves et leurs eaux, * afin qu'ils n'en pussent boire.
77:45 Il envoya contre eux des mouches qui les dévorèrent, * et des grenouilles qui les détruisirent.
77:46 Il livra leurs récoltes à la rouille, * et leurs travaux aux sauterelles.
77:47 Il fit périr leurs vignes par la grêle, * et leurs mûriers par le givre.
77:48 Il livra leurs bétail à la grêle, * et leurs possessions au feu.
77:49 Il lança contre eux la fureur de Sa colère, * l'indignation, et le courroux, et les tribulations, les fléaux envoyés par des anges de malheur.
77:50 Il ouvrit un large chemin à Sa colère ; Il n'épargna pas leur vie, * et Il enveloppa leurs troupeaux dans une mort commune.
77:51 Il frappa tous les premiers-nés dans la terre d'Egypte, * et les prémices de toute leur peine dans les tentes de Cham.
77:52 Et Il enleva Son peuple comme des brebis, * et Il les conduisit comme un troupeau dans le désert,
77:53 Et Il les mena pleins d'espérance et leur ôta toute crainte, * et la mer engloutit leurs ennemis.
77:54 Et Il les amena sur la montagne de Sa sainteté, * sur la montagne que Sa droite avait acquise.
77:54 Et Il chassa les nations devant eux, * et Il leur distribua au sort la terre promise, après l'avoir partagée avec le cordeau ;
77:55 Et Il fit habiter dans leurs tentes * les tribus d'Israël.
77:56 Mais ils tentèrent et irritèrent le Dieu très haut, * et ils ne gardèrent point Ses préceptes.
77:57 Ils se détournèrent, et n'observèrent point l'alliance ; * comme leurs pères, ils devinrent un arc mauvais.
77:58 Ils irritèrent Sa colère sur leurs collines, * et ils provoquèrent Sa jalousie par leurs idoles.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Le Seigneur les a délivrés de la main qui les accablait.
Ant. Ædificávit * Deus sanctifícium suum in terra.
Psalmus 77(59-72) [6]
77:59 Audívit Deus, et sprevit: * et ad níhilum redégit valde Israël.
77:60 Et répulit tabernáculum Silo: * tabernáculum suum, ubi habitávit in homínibus.
77:61 Et trádidit in captivitátem virtútem eórum: * et pulchritúdinem eórum in manus inimíci.
77:62 Et conclúsit in gládio pópulum suum: * et hereditátem suam sprevit.
77:63 Iúvenes eórum comédit ignis: * et vírgines eórum non sunt lamentátæ.
77:64 Sacerdótes eórum in gládio cecidérunt: * et víduæ eórum non plorabántur.
77:65 Et excitátus est tamquam dórmiens Dóminus: * tamquam potens crapulátus a vino.
77:66 Et percússit inimícos suos in posterióra: * oppróbrium sempitérnum dedit illis.
77:67 Et répulit tabernáculum Ioseph: * et tribum Éphraim non elégit.
77:68 Sed elégit tribum Iuda, * montem Sion quem diléxit.
77:69 Et ædificávit sicut unicórnium sanctifícium suum in terra, * quam fundávit in sǽcula.
77:70 Et elégit David, servum suum, et sústulit eum de grégibus óvium: * de post fœtántes accépit eum,
77:71 Páscere Iacob, servum suum, * et Israël, hereditátem suam:
77:72 Et pavit eos in innocéntia cordis sui: * et in intelléctibus mánuum suárum dedúxit eos.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Ædificávit Deus sanctifícium suum in terra.
Ant. Dieu a édifié * son sanctuaire dans le pays.
Psaume 77(59-72) [6]
77:59 Dieu entendit, et Il méprisa Israël, * et Il le réduisit à la dernière humiliation.
77:60 Et Il rejeta le tabernacle de Silo, * Son tabernacle où Il avait habité parmi les hommes.
77:61 Et Il livra leur force à la captivité, * et leur gloire aux mains de l'ennemi.
77:62 Et Il livra Son peuple au glaive, * et Il méprisa Son héritage.
77:63 Le feu dévora leurs jeunes hommes, * et leurs vierges ne furent point pleurées.
77:64 Leurs prêtres tombèrent par le glaive, * et on ne versa pas de larmes sur leurs veuves.
77:65 Et le Seigneur Se réveilla comme un homme endormi, * et comme un héros surexcité par le vin.
77:66 Il frappa Ses ennemis par derrière, * et les couvrit d'une honte éternelle.
77:67 Et il rejeta le tabernacle de Joseph, * et ne choisit point la tribu d'Ephraïm.
77:68 Mais Il choisit la tribu de Juda, * la montagne de Sion qu'Il a aimée.
77:69 Et Il bâtit Son sanctuaire pareil à la licorne, dans la terre * qu'Il a affermie pour toujours.
77:70 Il a choisi David Son serviteur, et l'a tiré du milieu des troupeaux de brebis ; * Il l'a pris de derrière les brebis mères,
77:71 Pour qu'il fût le pasteur de Son serviteur Jacob, * et d'Israël Son héritage.
77:72 Et Il les fit paître dans l'innocence de son cœur, * et les conduisit avec des mains intelligentes.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Dieu a édifié son sanctuaire dans le pays.
Ant. Ádiuva nos, * Deus, salutáris noster: et propítius esto peccátis nostris.
Psalmus 78 [7]
78:1 Deus, venérunt gentes in hereditátem tuam, polluérunt templum sanctum tuum: * posuérunt Ierúsalem in pomórum custódiam.
78:2 Posuérunt morticína servórum tuórum, escas volatílibus cæli: * carnes sanctórum tuórum béstiis terræ.
78:3 Effudérunt sánguinem eórum tamquam aquam in circúitu Ierúsalem: * et non erat qui sepelíret.
78:4 Facti sumus oppróbrium vicínis nostris: * subsannátio et illúsio his, qui in circúitu nostro sunt.
78:5 Úsquequo, Dómine, irascéris in finem: * accendétur velut ignis zelus tuus?
78:6 Effúnde iram tuam in gentes, quæ te non novérunt: * et in regna quæ nomen tuum non invocavérunt:
78:7 Quia comedérunt Iacob: * et locum eius desolavérunt.
78:8 Ne memíneris iniquitátum nostrárum antiquárum, cito antícipent nos misericórdiæ tuæ: * quia páuperes facti sumus nimis.
78:9 Ádiuva nos, Deus, salutáris noster: et propter glóriam nóminis tui, Dómine, líbera nos: * et propítius esto peccátis nostris, propter nomen tuum:
78:10 Ne forte dicant in géntibus: Ubi est Deus eórum? * et innotéscat in natiónibus coram óculis nostris.
78:10 Últio sánguinis servórum tuórum, qui effúsus est: * intróeat in conspéctu tuo gémitus compeditórum.
78:11 Secúndum magnitúdinem brácchii tui, * pósside fílios mortificatórum.
78:12 Et redde vicínis nostris séptuplum in sinu eórum: * impropérium ipsórum, quod exprobravérunt tibi, Dómine.
78:13 Nos autem pópulus tuus, et oves páscuæ tuæ, * confitébimur tibi in sǽculum.
78:13 In generatiónem et generatiónem * annuntiábimus laudem tuam.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Ádiuva nos, Deus, salutáris noster: et propítius esto peccátis nostris.
Ant. Aidez-nous, * ô Dieu, notre Sauveur : et pardonnez nos péchés.
Psaume 78 [7]
78:1 O Dieu, les nations sont venues dans Votre héritage ; elles ont souillé Votre saint temple; * elles ont fait de Jérusalem une cabane à garder les fruits.
78:2 Elles ont exposé les cadavres de Vos serviteurs en pâture aux oiseaux du ciel, * les chairs de Vos saints aux bêtes de la terre.
78:3 Elles ont répandu leur sang comme l'eau autour de Jérusalem, * et il n'y avait personne pour les ensevelir.
78:4 Nous sommes devenus un sujet d'opprobre pour nos voisins, * la risée et la moquerie de ceux qui nous environnent.
78:5 Jusques à quand, Seigneur, serez-Vous irrité pour toujours ? * jusques à quand Votre fureur s'allumera-t-elle comme un feu ?
78:6 Répandez Votre colère sur les nations qui ne Vous connaissent pas, * et sur les royaumes qui n'invoquent point Votre Nom ;
78:7 Car ils ont dévoré Jacob, * et désolé sa demeure.
78:8 Ne Vous souvenez plus de nos anciennes iniquités ; que Vos miséricordes viennent en hâte au-devant de nous, * car nous sommes réduits à la dernière misère.
78:9 Aidez-nous, ô Dieu, notre sauveur, et pour la gloire de Votre nom, Seigneur, délivrez-nous, * et pardonnez-nous nos péchés, à cause de Votre Nom.
78:10 De peur qu'on ne dise parmi les nations : Où est leur Dieu ? * Faites éclater parmi les nations, sous nos yeux,
78:10 La vengeance pour le sang de Vos serviteurs qui a été répandu. * Que le gémissement des captifs pénétre jusqu'à Vous.
78:11 Selon la puissance de Votre bras, * gardez les enfants de ceux qu'on a fait mourir.
78:12 Et faites retomber dans le sein de nos voisins sept fois l'opprobre * qu'ils Vous ont fait, Seigneur.
78:13 Mais nous, Votre peuple et les brebis de Votre pâturage, * nous Vous louerons à jamais ;
78:13 Nous publierons Vos louanges, * de génération en génération.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Aidez-nous, ô Dieu, notre Sauveur : et pardonnez nos péchés.
Ant. Ego sum Dóminus * Deus tuus Israël, qui edúxi te de terra Ægýpti.
Psalmus 80 [8]
80:2 Exsultáte Deo, adiutóri nostro: * iubiláte Deo Iacob.
80:3 Súmite psalmum, et date týmpanum: * psaltérium iucúndum cum cíthara.
80:4 Buccináte in Neoménia tuba, * in insígni die solemnitátis vestræ.
80:5 Quia præcéptum in Israël est: * et iudícium Deo Iacob.
80:6 Testimónium in Ioseph pósuit illud, cum exíret de terra Ægýpti: * linguam, quam non nóverat, audívit.
80:7 Divértit ab onéribus dorsum eius: * manus eius in cóphino serviérunt.
80:8 In tribulatióne invocásti me, et liberávi te: * exaudívi te in abscóndito tempestátis: probávi te apud aquam contradictiónis.
80:9 Audi, pópulus meus, et contestábor te: * Israël, si audíeris me, non erit in te deus recens, neque adorábis deum aliénum.
80:11 Ego enim sum Dóminus Deus tuus, qui edúxi te de terra Ægýpti: * diláta os tuum, et implébo illud.
80:12 Et non audívit pópulus meus vocem meam: * et Israël non inténdit mihi.
80:13 Et dimísi eos secúndum desidéria cordis eórum: * ibunt in adinventiónibus suis.
80:14 Si pópulus meus audísset me: * Israël si in viis meis ambulásset:
80:15 Pro níhilo fórsitan inimícos eórum humiliássem: * et super tribulántes eos misíssem manum meam.
80:16 Inimíci Dómini mentíti sunt ei: * et erit tempus eórum in sǽcula.
80:17 Et cibávit eos ex ádipe fruménti: * et de petra, melle saturávit eos.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Ego sum Dóminus Deus tuus Israël, qui edúxi te de terra Ægýpti.
Ant. C'est moi qui suis le Seigneur * ton Dieu, Israël, qui t'a fait sortir de la terre d'Egypte.
Psaume 80 [8]
80:2 Tressaillez d'allégresse en Dieu notre protecteur ; * chantez avec transport en l'honneur du Dieu de Jacob.
80:3 Entonnez le cantique, et faites résonner le tambourin, * le psaltérion harmonieux, avec la harpe.
80:4 Sonnez de la trompette à la néoménie, * au jour insigne de Votre solennité.
80:5 Car c'est un précepte pour Israël, * et une ordonnance du Dieu de Jacob.
80:6 Il en fit un statut pour Joseph, lorsqu'il sortait de la terre d'Egypte ;* il entendit une langue qu'il ne connaissait pas.
80:7 Il a déchargé ses épaules des fardeaux ; ses mains portèrent la corbeille.
80:8 Dans la tribulation tu M'as invoqué, et Je t'ai délivré. * Je t'ai exaucé du sein de la tempête ; Je t'ai éprouvé auprès des eaux de contradiction.
80:9 Ecoute, Mon peuple, et Je t'avertirai. * Israël, si tu M'écoutes, il n'y aura pas chez toi de dieu nouveau, et tu n'adoreras pas de dieu étranger.
80:11 Car Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t'ai fait sortir de la terre d'Egypte. * Elargis ta bouche, et Je la remplirai.
80:12 Mais Mon peuple n'a pas écouté Ma voix, * et Israël ne M'a point obéi.
80:13 Et Je les ai abandonnés aux désirs de leur cœur ; * ils marcheront au gré de leurs conseils.
80:14 Si Mon peuple M'avait écouté, * si Israël avait marché dans Mes voies,
80:15 J'aurais pu facilement humilier leurs ennemis, * et J'aurais appesanti Ma main sur leurs oppresseurs.
80:16 Les ennemis du Seigneur lui ont menti, * et le temps de leur misère durera sans fin.
80:17 Et cependant Il les a nourris de la fleur du froment, * et Il les a rassasiés du miel sorti du rocher.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. C'est moi qui suis le Seigneur ton Dieu, Israël, qui t'a fait sortir de la terre d'Egypte.
Ant. Ne táceas Deus * quóniam inimíci tui extulérunt caput.
Psalmus 82 [9]
82:2 Deus, quis símilis erit tibi? * Ne táceas, neque compescáris, Deus.
82:3 Quóniam ecce inimíci tui sonuérunt: * et qui odérunt te extulérunt caput.
82:4 Super pópulum tuum malignavérunt consílium: * et cogitavérunt advérsus sanctos tuos.
82:5 Dixérunt: Veníte, et disperdámus eos de gente: * et non memorétur nomen Israël ultra.
82:6 Quóniam cogitavérunt unanímiter: * simul advérsum te testaméntum disposuérunt, tabernácula Idumæórum et Ismahelítæ:
82:8 Moab, et Agaréni, Gebal, et Ammon, et Ámalec: * alienígenæ cum habitántibus Tyrum.
82:9 Étenim Assur venit cum illis: * facti sunt in adiutórium fíliis Lot.
82:10 Fac illis sicut Mádian, et Sísaræ: * sicut Iabin in torrénte Cisson.
82:11 Disperiérunt in Endor: * facti sunt ut stercus terræ.
82:12 Pone príncipes eórum sicut Oreb, et Zeb, * et Zébee, et Sálmana:
82:13 Omnes príncipes eórum: * qui dixérunt: Hereditáte possideámus Sanctuárium Dei.
82:14 Deus meus, pone illos ut rotam: * et sicut stípulam ante fáciem venti.
82:15 Sicut ignis, qui combúrit silvam: * et sicut flamma combúrens montes:
82:16 Ita persequéris illos in tempestáte tua: * et in ira tua turbábis eos.
82:17 Imple fácies eórum ignomínia: * et quǽrent nomen tuum, Dómine.
82:18 Erubéscant, et conturbéntur in sǽculum sǽculi: * et confundántur, et péreant.
82:19 Et cognóscant quia nomen tibi Dóminus: * tu solus Altíssimus in omni terra.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Ne táceas Deus quóniam inimíci tui extulérunt caput.
Ant. Ne vous taisez pas, ô Dieu * car vos ennemis ont relevé la tête.
Psaume 82 [9]
82:2 O Dieu, qui sera semblable à Vous ? * Ne Vous taisez pas, ô Dieu, et ne Vous reposez pas.
82:3 Car voici que Vos ennemis font un grand bruit, * et ceux qui Vous haïssent ont levé la tête.
82:4 Ils ont formé un dessein plein de malice contre Votre peuple, * et ils ont conspiré contre Vos saints.
82:5 Ils ont dit : Venez et exterminons-les du milieu des nations, * et qu'on ne se souvienne plus jamais du nom d'Israël.
82:6 Ils ont comploté d'un même cœur, * et ensemble ils ont fait alliance contre Vous : les tentes des Iduméens et les Ismaélites ;
82:8 Moab et les Agaréniens ; Gébal, et Ammon, et Amalec; * les étrangers avec les habitants de Tyr.
82:9 Assur aussi est venu avec eux, * et s'est fait l'auxiliaire des fils de Lot.
82:10 Traitez-les comme Madian et Sisara, * comme Jabin au torrent de Cisson.
82:11 Ils ont été détruits à Endor, * ils sont devenus comme le fumier de la terre.
82:12 Traitez leurs princes comme Oreb, et Zeb, * et Zébée, et Salama ;
82:13 Tous leurs princes * qui avaient dit : Emparons-nous du sanctuaire de Dieu comme de notre héritage.
82:14 Mon Dieu, rendez-les semblables à une roue, * et à la paille emportée par le vent.
82:15 Comme le feu qui brûle la forêt, * et comme la flamme qui consume les montagnes,
82:16 Ainsi Vous les poursuivrez par Votre tempête, * et Vous les épouvanterez dans Votre colère.
82:17 Couvrez leurs visages de confusion, * et ils chercheront Votre Nom, Seigneur.
82:18 Qu'ils rougissent et soient dans le trouble à jamais ; * qu'ils soient confondus et qu'ils périssent.
82:19 Et qu'ils connaissent que Votre Nom est le Seigneur, * et que Vous êtes seul le Très-Haut dans toute la terre.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Ne vous taisez pas, ô Dieu car vos ennemis ont relevé la tête.
V. Scápulis suis obumbrábit tibi.
R. Et sub pennis eius sperábis.
V. Sous ses épaules, il t’abritera.
R. Et sous ses ailes, tu auras confiance.
Pater noster, qui es in cælis, sanctificétur nomen tuum: advéniat regnum tuum: fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie: et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris:
V. Et ne nos indúcas in tentatiónem:
R. Sed líbera nos a malo.
Absolutio. Ipsíus píetas et misericórdia nos ádiuvet, qui cum Patre et Spíritu Sancto vivit et regnat in sǽcula sæculórum. Amen.
Notre Père, qui êtes aux cieux,
Que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive,
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour.
Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés :
V. Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
R. Mais délivrez-nous du mal.
Absolution. Qu'il nous secoure par sa bonté et sa miséricorde, celui qui, avec le Père et le Saint-Esprit, vit et règne dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

V. Iube, Dómine, benedícere.
Benedictio. Evangélica léctio sit nobis salus et protéctio. Amen.

Lectio 1
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem
Ioannes 5:1-15
In illo témpore: Erat dies festus Iudæórum, et ascéndit Iesus Ierosólymam. Et réliqua.

Homilía sancti Augustíni Epíscopi
Tractatus 17 in Ioannem, post initium
Videámus quid volúerit significáre in illo uno, quem étiam ipse servans unitátis mystérium, de tot languéntibus unum sanáre dignátus est. Invénit in annis eius númerum quemdam languóris: trigínta et octo annos habébat in infirmitáte. Hic númerus quómodo magis ad languórem pertíneat, quam ad sanitátem, paulo diligéntius exponéndum est. Inténtos vos volo: áderit Dóminus, ut cóngrue loquar, et sufficiénter audiátis. Quadragenárius númerus sacrátus nobis in quadam perfectióne commendátur; notum esse árbitror caritáti vestræ: testántur sæpíssime divínæ Scriptúræ: ieiúnium hoc número consecrátum esse, bene nostis. Nam et Móyses quadragínta diébus ieiunávit, et Elías tótidem: et ipse Dóminus noster et Salvátor Iesus Christus hunc ieiúnii númerum implévit. Per Móysen significátur Lex, per Elíam significántur Prophétæ, per Dóminum significátur Evangélium. Ideo in illo monte tres apparuérunt, ubi se discípulis osténdit in claritáte vultus et vestis suæ: appáruit enim médius inter Móysen et Elíam, tamquam Evangélium testimónium habéret a Lege et Prophétis.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Emendémus in mélius, quæ ignoránter peccávimus: ne súbito præoccupáti die mortis, quærámus spátium pœniténtiæ, et inveníre non possímus:
* Atténde, Dómine, et miserére, quia peccávimus tibi.
V. Adiuva nos, Deus salutáris noster, et propter honórem nóminis tui, Dómine, líbera nos.
R. Atténde, Dómine, et miserére, quia peccávimus tibi.

V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Bénédiction. Que la lecture du saint Evangile nous soit salut et protection. Ainsi soit-il.

Leçon 1
Lecture du saint Évangile selon saint Jean
Joannes 5:1-15
En ce temps-là, c’était jour de fête chez les Juifs, et Jésus monta à Jérusalem. Et le reste.

Homélie de saint Augustin Évêque
Tractatus 17 in Joannem, post initium
Voyons ce qu’il a voulu signifier dans ce paralytique, que par respect pour la mystique de l’unité, il a daigné guérir seul, parmi tant de malades. Il a trouvé dans les années de ce paralytique un chiffre de maladie : Il était malade depuis trente-huit ans. Comment ce nombre a-t-il plus de rapport avec la maladie qu’avec la santé ? Expliquons cela avec quelque détail. Soyez attentifs, je vous prie ; le Seigneur nous aidera, moi, à parler comme il convient, vous, à comprendre suffisamment. Le nombre quarante nous est recommandé comme consacré par une certaine perfection. Je pense que votre charité le sait : les divines Écritures l’attestent très souvent, vous savez bien que le jeûne est consacré par ce nombre. Car Moïse a jeûné quarante jours, Elie autant ; et notre Seigneur et Sauveur Jésus- Christ a observé lui-même ce nombre du jeûne. Moïse représente la Loi, Ëlie représente les prophètes, le Seigneur représente l’Évangile. C’est pourquoi tous trois apparurent sur la montagne où Jésus se montra à ses disciples, dans le rayonnement éclatant de son visage et de ses vêtements. Il apparut au milieu, entre Moïse et Élie, comme si l’Évangile recevait le témoignage de la Loi et des Prophètes.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Corrigeons, en devenant meilleurs, nos fautes d’ignorance, de peur que, surpris par le jour de la mort, nous ne cherchions un délai pour la pénitence, sans pouvoir l’obtenir.
* Écoutez, Seigneur, et ayez pitié, car nous avons péché contre vous.
V. Aidez-nous, ô Dieu, notre Sauveur et, pour l’honneur de votre nom, Seigneur, délivrez- nous.
R. Écoutez, Seigneur, et ayez pitié, car nous avons péché contre vous.
V. Iube, Dómine, benedícere.
Benedictio. Divínum auxílium máneat semper nobíscum. Amen.

Lectio 2
Sive ergo in Lege, sive in Prophétis, sive in Evangélio, quadragenárius númerus nobis in ieiúnio commendátur. Ieiúnium autem magnum et generále est, abstinére ab iniquitátibus et illícitis voluptátibus sǽculi, quod est perféctum ieiúnium: Ut abnegántes impietátem et sæculáres cupiditátes, temperánter et iuste et pie vivámus in hoc sǽculo. Huic ieiúnio quam mercédem addit Apóstolus? Séquitur et dicit: Exspectántes illam beátam spem, et manifestatiónem glóriæ beáti Dei et Salvatóris nostri Iesu Christi. In hoc ergo sǽculo quasi quadragésimam abstinéntiæ celebrámus, cum bene vívimus, cum ab iniquitátibus et ab illícitis voluptátibus abstinémus: sed quia hæc abstinéntia sine mercéde non erit, exspectámus beátam illam spem, et revelatiónem glóriæ magni Dei et Salvatóris nostri Iesu Christi. In illa spe, cum fúerit de spe facta res, acceptúri sumus mercédem denárium. Ipsa enim merces rédditur operáriis in vínea laborántibus, secúndum Evangélium, quod vos credo reminísci: neque enim ómnia commemoránda sunt tamquam rúdibus et imperítis. Denárius ergo, qui accépit nomen a número decem, rédditur, et coniúnctus quadragenário fit quinquagenárius: unde cum labóre celebrámus Quadragésimam ante Pascha; cum lætítia vero, tamquam accépta mercéde, Quinquagésimam post Pascha.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Derelínquat ímpius viam suam, et vir iníquus cogitatiónes suas, et revertátur ad Dóminum, et miserébitur eius:
* Quia benígnus et miséricors est, et præstábilis super malítia Dóminus Deus noster.
V. Non vult Dóminus mortem peccatóris, sed ut convertátur et vivat.
R. Quia benígnus et miséricors est, et præstábilis super malítia Dóminus Deus noster.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Bénédiction. Que le secours divin demeure toujours avec nous. Ainsi soit-il.

Leçon 2
Donc, soit dans la Loi, soit dans les Prophètes, soit dans l’Évangile, le nombre quarante est recommandé pour le jeûne. Mais le grand jeûne complet consiste à s’abstenir des iniquités et des plaisirs illicites du monde ; c’est la perfection du jeûne, que renonçant à Vimpiélé et aux cupidités séculières, nous vivions sobrement, justement et pieusement en ce siècle.A ce jeûne, quelle est la récompense qu’attache l’Apôtre ? Il continue en disant : Attendant cette bienheureuse espérance et Vavènement de la gloire de notre bienheureux Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Ainsi, dans ce siècle, nous observons la quarantaine de l’abstinence, quand nous vivons bien, dans le renoncement aux iniquités et aux plaisirs illicites ; mais comme cette abstinence ne sera pas sans récompense, nous attendons cette bienheureuse espérance et Vavènement de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Chrisî. Dans cette espérance, lorsque cette espérance sera réalisée, nous recevrons le salaire d'un denier ; car c'est le salaire payé aux ouvriers qui travaillent à la vigne, selon l'Évangile dont je pense que vous vous souvenez, car il ne faut pas tout vous rappeler comme à des commençants sans formation. On paye donc un denier qui tire son nom du nombre dix, ce qui, ajouté à quarante, fait cinquante. C’est pourquoi nous célébrons dans la peine la quarantaine avant Pâques mais dans la joie, comme si nous avions déjà reçu notre salaire, la cinquantaine après Pâques.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Que l’impie abandonne sa voie, et l'homme d’iniquité ses pensées, et qu’il revienne au Seigneur qui aura pitié de lui.
* Car il est bienveillant et miséricordieux et il triomphe de la malice, le Seigneur notre Dieu.
V. Le Seigneur ne veut pas la mort dp pécheur, mais qu’il se convertisse et qu’il vive.
R. Car il est bienveillant et miséricordieux et il triomphe de la malice, le Seigneur notre Dieu.
V. Iube, Dómine, benedícere.
Benedictio. Ad societátem cívium supernórum perdúcat nos Rex Angelórum. Amen.

Lectio 3
Mementóte quod proposúerim númerum trigínta ócto annórum in illo lánguido. Volo expónere, quare númerus ille trigésimus et octávus, languóris sit pótius quam sanitátis. Ergo, ut dicébam, cáritas implet Legem: ad plenitúdinem Legis in ómnibus opéribus pértinet quadragenárius númerus. In caritáte autem duo præcépta nobis commendántur: Díliges Dóminum Deum tuum ex toto corde tuo, et ex tota ánima tua, et ex tota mente tua: et díliges próximum tuum sicut teípsum. In his duóbus præcéptis tota Lex pendet, et Prophétæ. Mérito et illa vídua omnes facultátes suas, duo minúta misit in dona Dei: mérito et pro illo lánguido a latrónibus sauciáto stabulárius duos nummos accépit, unde sanarétur: mérito apud Samaritános bíduum fecit Iesus, ut eos caritáte firmáret. Binário ergo isto número cum áliquid boni significátur, máxime bipertíta cáritas commendátur. Si ergo quadragenárius númerus habet perfectiónem Legis, et Lex non implétur nisi in gémino præcépto caritátis: quid miráris, quia languébat, qui ad quadragínta, duo minus habébat?
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Paradísi portas apéruit nobis ieiúnii tempus: suscipiámus illud orántes, et deprecántes:
* Ut in die resurrectiónis cum Dómino gloriémur.
V. In ómnibus exhibeámus nosmetípsos sicut Dei minístros in multa patiéntia.
R. Ut in die resurrectiónis cum Dómino gloriémur.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Ut in die resurrectiónis cum Dómino gloriémur.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Bénédiction. Que le Roi des Anges nous fasse parvenir à la société des citoyens célestes. Ainsi soit-il.

Leçon 3
Souvenez-vous que je vous ai proposé le nombre trente-huit au sujet de ce malade. Je veux vous expliquer pourquoi ce nombre de trente-huit appartient plutôt à la maladie qu’à la santé. Donc, comme je le disais, la charité accomplit la loi ; à la plénitude de la loi dans toutes les œuvres se rapporte le nombre de quarante. Or, à l’égard de la charité, on nous recommande deux préceptes : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit, et tu aimeras le prochain comme toi-même. En ces deux commandements tient toute la loi et les prophètes. C’est à juste titre que la veuve remit tous ses biens, soit deux oboles, en offrande à Dieu ; à juste titre aussi quel’hôtelier reçut deux deniers pour guérir le blessé frappé par les brigands ; à juste titre que Jésus passa deux jours chez les Samaritains pour les confirmer dans la charité. Quand donc ce nombre deux esc signalé pour accompagner quelque bonne œuvre, c’est surtout pour nous recommander la charité au double précepte. Mais si le nombre quarante marque la perfection de la loi et si l’on n’observe pleinement la loi que par le double précepte de la charité, pourquoi s’étonner s’il languissait, l’homme à qui manquait le nombre deux pour atteindre quarante ?
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Le temps du jeûne nous a ouvert les portes du paradis ; abordons-le en priant et en suppliant :
* Pour qu’au jour de la résurrection nous soyons glorifiés avec le Seigneur.
V. En toute circonstance, montrons-nous ministres de Dieu en grande patience.
R. Pour qu’au jour de la résurrection nous soyons glorifiés avec le Seigneur.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit
R. Pour qu’au jour de la résurrection nous soyons glorifiés avec le Seigneur.
Reliqua omittuntur, nisi Laudes separandae sint.
Skip the rest, unless praying Lauds separately.
Oratio {ex Proprio de Tempore}
V. Dómine, exáudi oratiónem meam.
R. Et clamor meus ad te véniat.
Orémus.
Esto, Dómine, propítius plebi tuæ: et, quam tibi facis esse devótam, benígno réfove miserátus auxílio.
Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum: qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sǽcula sæculórum.
R. Amen.
Oraison {Du Propre du Temps}
V. Seigneur, exaucez ma prière.
R. Et que ma voix aille jusqu'à vous !
Prions.
Soyez propice à votre peuple Seigneur, et puisque vous le rendez empressé à votre service, l’ayant pris en pitié, ranimez-le par votre bienveillant secours.
Par Notre Seigneur Jésus Christ, Votre Fils, qui vit et règne avec Vous et le Saint-Esprit, Dieu, maintenant et pour les siècles des siècles.
R. Ainsi soit-il.
Conclusio
V. Dómine, exáudi oratiónem meam.
R. Et clamor meus ad te véniat.
V. Benedicámus Dómino.
R. Deo grátias.
V. Fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace.
R. Amen.
Conclusion
V. Seigneur, exaucez ma prière.
R. Et que ma voix aille jusqu'à vous !
V. Bénissons le Seigneur.
R. Rendons grâces à Dieu.
V. Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix.
R. Ainsi soit-il.

Matutinum    Laudes
Prima    Tertia    Sexta    Nona
Vesperae    Completorium
Omnia    Plures

Options    Sancta Missa    Ordo

Versions
Tridentine 1570
Tridentine 1910
Divino Afflatu
Reduced 1955
Rubrics 1960
1960 Newcalendar
Monastic
Ordo Praedicatorum
Language 2
Latin
Deutsch
English
Español
Français
Italiano
Magyar
Polski
Português
Latin-Bea
Polski-Newer
Votives
Hodie
Dedicatio
Defunctorum
Parvum B.M.V.

Versions      Credits      Download      Rubrics      Technical      Help